68% des Français sceptiques sur la capacité de l'Etat à vacciner tout le monde d'ici la fin de l'été

68% des Français sceptiques sur la capacité de l'Etat à vacciner tout le monde d'ici la fin de l'été
Un soignant se fait vacciner à Villeurbanne, près de Lyon, le 2 février 2021.

, publié le mercredi 10 février 2021 à 19h21

SONDAGE. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, une courte majorité des électeurs d'Emmanuel Macron croient à sa promesse, mais ceux de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et François Fillon sont très sceptiques.

"Tous les Français qui le souhaitent" pourront disposer d'un vaccin avant la "fin de l'été", a assuré Emmanuel Macron le 2 février dernier, réitérant une promesse faite quelques jours plus tôt par le ministre de la Santé Olivier Véran. Une annonce qui laisse les Français de marbre, revèle mercredi 10 février une étude Elabe réalisée pour BFMTV*.

En effet, selon ce sondage, 68% des sondés n'y croient pas, dont 48% probablement pas et 20% certainement pas. Même les électeurs d'Emmanuel Macron sont sceptiques, puisque seulement 52% estiment que tout le monde pourra être vacciné avant le 22 septembre, Mais beaucoup moins que ceux de Marine Le Pen (86% n'y croient pas), de Jean-Luc Mélenchon (76% n'y croient pas), Benoît Hamon (76%) et de François Fillon (63%).

Les moins de 35 ans restent les plus optimistes, avec 39% d'avis positifs et les 50 ans sont les moins confiants avec 71% de non.

La semaine dernière, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une accélération de la campagne de vaccination en France grâce à l'arrivée du vaccin AstraZeneca. L'exécutif table sur 3,5 à 4 millions de personnes ayant reçu la première injection d'ici fin février.

* Sondage réalisé sur un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogées par Internet les 9 et 10 février 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.