23 milliards d'euros, le coût faramineux du bruit au travail

23 milliards d'euros, le coût faramineux du bruit au travail
Photo d'illustration.
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le dimanche 13 octobre 2019 à 17h00

D'après une enquête publiée par l'association Journée nationale de l'audition (JNA), jeudi 10 octobre, le coût social du bruit au travail atteint plusieurs milliers d'euros par actif en poste de travail.

C'est à l'occasion de la Semaine de la santé auditive au travail, du 14 au 18 octobre, que cette étude pointe un chiffre assez méconnu sur le bruit au travail, relève le quotidien Ouest-France. Chaque année, le bruit génère des pertes de productivité et de l'absentéisme. Cela se traduit par une perte concrète de 30 minutes de travail par jour par un actif sur cinq, soit six millions de Français.


3 840 euros par actif

Le coût de cette nuisance s'élèverait donc à près de 23 milliards d'euros par an. L'enquête JNA-Ifop 2016 établit un coût moyen horaire à 32 euros. Ainsi, 3 840 euros par actif en poste de travail seraient perdus pour l'entreprise par année, selon cette étude, qui pointe aussi que "pour 59% des travailleurs, le bruit au bureau est une gêne importante, particulièrement pour les jeunes".




En 2017, l'équipe chargé de l'étude a réalisé un audit du coût social du bruit et de la fatigue auditive auprès d'une entreprise de 30 personnes du secteur tertiaire. Cet audit fait apparaître une perte annuelle de 45 000 euros sur la seule base du coût horaire (hors charges patronales).  Face à cette gêne sonore, peu d'employeurs proposent de solutions, selon cette enquête présentée en amont de la semaine de la santé auditive au travail. Seulement 28% mettent à disposition des dispositifs de protection individuels (bouchons mousse, casques ...) et 23% créent des espaces pour s'isoler du bruit, quand 22% réaménagent l'existant.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.