Eurogroupe: Et maintenant, que va proposer la Grèce?

par euronews-fr

Ce devait être un Eurogroupe décisif pour la Grèce. Mais vu l’immobilisme des derniers jours, cette recontre servira tout juste à renouer le contact. Le spectre d’un Grexit plane sur l’Eurogroupe, mais son président, Jeroen Dijsselbloem, n’a pas peur des fantômes. “Je ne veux pas spéculer sur des ‘si’ ou des ‘quand’”, a martelé le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem. “Je n’ai qu’un seul objectif aujourd’hui: voir si on peut se rapprocher d’un accord avec la Grèce. Les Grecs doivent faire un pas en avant car nous avons besoin d’un accord solide.” Pour les créanciers, seul le résultat final importe, soit un excédent primaire de 1% du PIB pour 2015. Ils attendent les propositions grecques pour y parvenir. A son arrivée à l’Eurogroupe, le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, a annoncé ne pas être venu les mains vides: “Aujourd’hui nous allons présenter des idées pour transformer les désaccords coûteux en consensus efficaces.” Le 30 juin, la Grèce doit rembourser u

Vos réactions doivent respecter nos CGU.