Une embuscade au Burkina Faso ? Non, un braquage avorté au Brésil

Une embuscade au Burkina Faso ? Non, un braquage avorté au Brésil

AFP, publié le jeudi 12 septembre 2019 à 14h51

Une vidéo ayant généré plus de 260 partages sur Facebook depuis sa publication le 10 septembre est présentée comme montrant un véhicule ayant servi à tendre une embuscade aux FDS (Forces de défense et de sécurité) du Burkina Faso. Or, elle a été prise en 2018 au Brésil, après le braquage avorté d'un avion transportant des fonds par un gang de six malfaiteurs.

Sur cette séquence de quarante secondes, vue 17.000 fois depuis sa publication par une internaute burkinabè, l'on voit une voiture blanche criblée de balles et maculée de sang, à l'arrière de laquelle est installée une mitraillette.

"Ce véhicule serait pour les individus armés qui ont tendu l'embuscade à nos FDS à Banh (localité située dans le nord du Burkina Faso, NDLR). On note un blessé parmi nos FDS, tous les assaillants ont été neutralisés sur le lieu", lit-on sur la légende accompagnant cette vidéo. L'AFP l'a archivée ici.

Le Burkina Faso, pays pauvre d'Afrique de l'Ouest, est pris depuis quatre ans et demi dans une spirale de violences attribuées à des groupes armés jihadistes, certains affiliés à Al-Qaïda et d'autres au groupe Etat islamique. Depuis début 2015, les attaques jihadistes, de plus en plus fréquentes et meurtrières, en particulier dans le nord et l'est du pays, ont fait au moins 570 morts, selon un décompte de l'AFP.

Où cette vidéo a-t-elle été prise ?

Comme l'ont fait remarquer de nombreux internautes au bas de la publication Facebook, ces images n'ont pas été tournées au Burkina. Certains ont affirmé que la vidéo avait été prise au Portugal.

Cette vidéo n'a pourtant pas été tournée en Europe : la plaque minéralogique de la voiture ne correspond pas aux standards européens, détaillés sur le site Eplaque. Sur la portière et l'arrière de la voiture, on distingue une affiche sur laquelle il est écrit "Gonzaga Patriota 4000".

Une recherche de ces termes nous mène au Brésil, où l'on retrouve la même affiche. Elle a été utilisée par le député fédéral du Pernambouc Luiz Gonzaga Patriota au cours des élections parlementaires brésiliennes tenues en octobre 2018.

Le journal brésilien en ligne Portal do Sertao revient sur cet incident, en mettant en ligne les photos et vidéos présentées à tort comme étant tournées au Burkina. Six membres d'un gang ont tenté de braquer un avion transportant des devises, en cachant une mitraillette et six fusils AK47 dans le coffre. 

Les malfaiteurs ont pris d'assaut l'avion au moment de son atterrissage et ont tiré sur le pilote afin de le forcer à arrêter l'appareil. Selon le Globo, principal journal brésilien, les six hommes ont été tués avant de pouvoir s'emparer des fonds par la police fédérale et la police militaire de Pernambouc et de Bahia.

Vous souhaitez que l'AFP vérifie une information?

Écrivez-nous E-mail Facebook Messenger Message @afpfactuel

Vos réactions doivent respecter nos CGU.