Non, cette vidéo ne montre pas une victime de "pratiques rituelles"

Non, cette vidéo ne montre pas une victime de "pratiques rituelles"

AFP, publié le jeudi 22 août 2019 à 10h07

Une vidéo vue près d'un demi-million de fois sur Facebook, Twitter, WhatsApp et YouTube prétend montrer un cybercriminel du Nigeria en train de mourir en aboyant et crachant du sang. Pour d'autres, il s'agit d'un Béninois victime de ses pratiques rituelles. C'est faux: la vidéo montre simplement le tournage d'une scène de film qui sortira bientôt.

La même vidéo a été partagée par des dizaines de chaînes YouTube avec des dizaines de milliers de vues. L'un des téléchargements, archivé ici, prétend montrer un "Yahoo boy" aboyant comme un chien à mort, à Lagos. Au Nigeria, les fraudeurs sur Internet sont communément appelés "Yahoo boys".

La même vidéo circule sur WhatsApp au Nigeria et a également été postée sur Twitter, où elle a été visionnée plus de 7.000 fois. De nombreux journaux et blogs en ligne l'ont également partagée, comme ici et ici.

Au Cameroun, cette vidéo est censée montrer la mort d'un jeune de "Cotonou au Bénin, qui s'est enrichi mystiquement avec les fétiches."

Le producteur du film, Damilola Adekoya, a publié la même vidéo sur ses comptes Instagram et Facebook, indiquant que "c'est un film" intitulé "Olajimi."

Nous avons également trouvé une publication sur Facebook qui partage les coulisses du tournage de cette scène. On y voit une équipe de tournage à côté du supposé "Yahoo boy".

La fraude sur Internet est un problème majeur au Nigeria. Une récente dispute a éclaté entre d'importants artistes; les uns et les autres s'accusant d'encenser et de soutenir cette pratique. En mai, la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) a arrêté et inculpé un musicien nigérian populaire du nom de scène Naira Marley pour fraude sur Internet. Il a plaidé non coupable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.