Le Gendre (LREM) dénonce "l'écologie à la papa" de Jadot

Le Gendre (LREM) dénonce "l'écologie à la papa" de Jadot
Le patron des députés LREM, Gilles Le Gendre, à l'Elysée à Paris le 4 février 2019
A lire aussi

AFP, publié le dimanche 09 juin 2019 à 16h10

Le patron des députés LREM, Gilles Le Gendre, a dénoncé dimanche "l'écologie à la papa" de Yannick Jadot, assurant que pour la majorité "l'accélération de la transition écologique" était "quelque chose de fondamental".

"Je ne peux pas laisser Yannick Jadot dire ça. Ca c'est l'écologie à la papa, c'est l'écologie qui recherche avant tout les trophées et les symboles", s'est ému le député de Paris dans l'émission "Questions politiques" de France inter/France Télévisions/Le Monde.

Il réagissait à des propos du dirigeant d'EELV dans le Parisien dimanche affirmant qu'Emmanuel Macron "protège le lobby pétrolier, le nucléaire, les pesticides, les chasseurs...". "Quand on a son âge, qu'on est si jeune, je ne comprends pas que l'on n'arrive pas à s'extraire du vieux monde", a ajouté le leader du parti écologiste, troisième de l'élection européenne du 26 mai avec 13,5% des voix.

"Nous avons une vision très différente de l'écologie, nous considérons qu'elle doit entraîner une transformation complète du modèle économique, politique et social du pays. C'est une approche globale", a répondu M. Le Gendre.

"Les écologistes d'avant ne regardent que le mot écologique. Nous voulons absolument regarder le mot transition, faire en sorte que cette transformation se fasse. Ce n'est pas tout tout de suite, mais c'est très vite, très profond et surtout très complet", a-t-il ajouté.

Reconnaissant que la majorité s'est "trompée" sur la hausse de la taxe carbone, un des détonateurs de la crise des "gilets jaunes", M. Le Gendre a vanté les primes à la conversion mises en place pour acquérir des véhicules plus propres.

"On fait exploser les compteurs en ce moment, et contrairement à ce qu'on dit ce ne sont pas les classes aisées qui achètent. C'est à 75% des personnes qui ont à des revenus très modestes. Donc ce n'est pas une prime pour les riches", a-t-il insisté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.