Européennes : Wauquiez étrille Macron, "l'artisan de la progression" du RN

Européennes : Wauquiez étrille Macron, "l'artisan de la progression" du RN
Laurent Wauquiez pointe du doigt la responsabilité d'Emmanuel Macron

, publié le dimanche 26 mai 2019 à 20h15

Le président du parti Les Républicains (LR), crédité de 8 à 9% des voix, pointe du doigt la responsabilité du chef de l'État, qu'il accuse de d'avoir "fait un choix lourd de conséquences en réduisant la campagne à une croisade contre Marine Le Pen". 

"Emmanuel Macron a fait un choix lourd de conséquences en réduisant la campagne à une croisade contre Marine Le Pen", a réagi Laurent Wauquiez, numéro un de LR, dimanche 26 mai, à l'annonce des résultats des élections européennes. "Dans cette campagne, tout a été fait pour la réduire à un match Rassemblement national contre En marche.

Nous n'avons pas pu faire entendre notre voix", a-t-il lancé. 

Le Rassemblement national (RN, ex-FN) arrive en tête, avec 23% à 24,2% des voix, devant La République en marche (LREM) (21,9% à 22,5%), selon les estimations de quatre instituts. La liste écologiste crée la surprise en 3e position, avec 12,5 à 13% des voix. LR se place 4e, obtenant entre 8 et 9%. La liste PS/Place publique et celle de La France insoumise (LFI) sont au coude-à-coude (6,2% à 7%). Les autres listes n'obtiendraient pas d'élus *.

• "Nous avons trois ans pour faire naître de l'espoir"

"Ce résultat n'est pas à la hauteur des espoirs soulevés dans cette campagne", a regretté Laurent Wauquiez. Il a toutefois exprimé sa "profonde reconnaissance" au candidat tête de liste, François-Xavier Bellamy. "Nous avons trois ans pour faire naître une alternative qui soit autre chose qu'un rejet ou un choix par défaut", a enjoint le patron de LR, avec en ligne de mire la présidentielle de 2022. "Dans ce vote ce soir, il y a eu de la colère, il y a eu de la déception, il y a eu de l'attente. Nous avons trois ans pour faire naître de l'espoir". 




* Les estimations sont réalisées par Ifop-Fiducial pour CNews, Sud Radio et Paris Match, par Ipsos Sopra Steria (Radio France, France Télévisions), l'institut Elabe pour BFMTV et Harris Interactive/Epoka pour TF1, LCI, RTL, Le Figaro. 



 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.