Européennes : le père de Marlène Schiappa soutient la France insoumise

Européennes : le père de Marlène Schiappa soutient la France insoumise
Marlène Schiappa le 27 mars 2019 à l'Assemblée nationale.

, publié le mercredi 22 mai 2019 à 12h34

Le nom de Jean-Marc Schiappa apparaît dans la liste des personnalités qui soutiennent la France insoumise (LFI), que le parti a publiée sur son site mardi 21 mai. "Ramener les femmes à leur père ou leur mari n'aide pas à la lutte pour la parité en politique !", a réagi mercredi Marlène Schiappa au micro de RTL

LFI n'a pas manqué de communiquer sur ce soutien de choix. Jean-Marc Schiappa, historien et père de la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa, soutient la liste menée par Manon Aubry pour les élections européennes. 


 


 



LFi a publié mardi la liste de ses soutiens, "artistes, syndicalistes, scientifiques, économistes, philosophes", pour le scrutin du dimanche 26 mai. Dans cette liste de plus d'une soixantaine de personnalités, figure Jean-Marc Schiappa, président de l'Institut de recherche et d'étude de la libre-pensée et spécialiste reconnu du révolutionnaire Gracchus Babeuf.  "Je suis militant depuis que je pense avoir eu l'âge de comprendre que les problèmes de l'humanité étaient d'abord des problèmes sociaux et politiques", déclarait-il dans un entretien à Mediapart en 2016. 


"Au XXIe siècle, les femmes peuvent voter différemment de leur père sans que ça soit un drame pour qui que ce soit et certainement pas pour nous", a réagi Marlène Schiappa, contactée par RTL. "Mon père n'a jamais usé d'argument patriarcal dans le débat politique. Depuis 75 ans, les femmes ont le droit de vote et ramener les femmes à leur père ou leur mari n'aide pas à la lutte pour la parité en politique !", a-t-elle ajouté. 



Une leçon de marxisme à sa fille



En juin dernier, son père, militant trotskiste très éloigné des convictions politiques de sa fille, avait publié sur Facebook un texte à l'adresse de la secrétaire d'État, qui avait cité Karl Marx sur Twitter pour défendre la politique d'Emmanuel Macron en matière d'aides sociales. "Au passage, détruire les aides sociales n'est pas un problème pour ceux (et celles) qui montent leurs start-up en bénéficiant des exonérations fiscales, primes diverses de l'État, etc." avait-il notamment écrit avoir donné une leçon de marxisme à sa fille. 


 


 



Marlène Schiappa avait alors démenti toute querelle avec son père en publiant une photo d'eux sur Twitter. "Au XXIe siècle, les femmes ont le droit d'avoir des idées politiques différentes de leurs pères ou de leurs maris - et vice-versa - sans que cela ne soit interprété comme une 'leçon' ou un 'clash', n'en déplaise à certains", avait-elle écrit. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.