Européennes : le député ex-LREM Matthieu Orphelin dénonce le "double-discours" de la majorité

Européennes : le député ex-LREM Matthieu Orphelin dénonce le "double-discours" de la majorité
Matthieu Orphelin, à l'Assemblée nationale, en juillet 2017

publié le dimanche 19 mai 2019 à 11h28

Le député du Maine-et-Loire a indiqué qu'il ne voterait pas pour la liste menée par Nathalie Loiseau pour les prochaines élections européennes, estimant que "le compte n'y est pas du tout" en matière d'écologie.

Après avoir quitté La République en Marche (LREM) en février 2019, Matthieu Orphelin adresse ses critiques envers le parti de gouvernement, coupable d'entretenir d'un "'double discours" qui n'est pas "à la hauteur des enjeux de la transition écologique". Dans un entretien publié dans le JDD dimanche 19 mai, L'ancien "marcheur", proche de Nicolas Hulot, pointe les carences de la loi mobilités, qui est actuellement débattue à l'Assemblée nationale : "Il est impératif de faire contribuer d'une façon ou d'une autre le transport aérien, au moins sur les vols intérieurs quand une alternative en train existe", recommande t-il, relevant toutefois des points positifs dans le texte. "La loi assume une priorité nouvelle sur les transports du quotidien", reconnait-il. 

Ces nouvelles orientations ne suffisent pas à La République en Marche pour trouver grâce aux yeux de l'élu angevin, pour qui le "Make Our Planet Great Again" promis par Emmanuel Macron est encore bien loin. "Malheureusement, pour l'instant, le compte n'y est pas du tout", déplore t-il. 

"Il y a trop d'écart entre les mots, les ambitions affichées et la réalité de l'action en France. Cela pose un problème de crédibilité". En conséquence, "je ne peux pas décemment voter pour la liste En Marche", déclare t-il. "Pour que je revoie ma position, il faudrait que le discours du Président sur l'urgence de préserver la biodiversité et de lutter contre l'artificialisation des sols se traduise dans les faits".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.