Européennes : 36% des électeurs ont voté pour sanctionner Macron

Européennes : 36% des électeurs ont voté pour sanctionner Macron
59% des sondés n'apprécient ni la personnalité, ni l'action d'Emmanuel Macron

, publié le dimanche 26 mai 2019 à 22h30

SONDAGE. Près de quatre électeurs sur dix s'étant rendu aux urnes dimanche l'ont fait "avant tout pour manifester (leur) opposition au président de la République et au gouvernement", selon une enquête Ipsos-Sopra Steria pour Radio France et France Télévisions. 

Parmi les électeurs du Rassemblement national (RN), arrivé en tête en France à l'issue des européennes, 69% ont voté pour sanctionner l'exécutif.

C'es aussi le cas de 63% des électeurs de La France insoumise (LFI) et de 61% de ceux du Parti communiste (PCF). Seuls 16% des sondés ont glissé un bulletin dans l'urne "avant tout pour manifester leur soutien au président de la République et au gouvernement". 

Plus précisément, selon cette enquête, c'est le personnage d'Emmanuel Macron qui s'attire les foudres des électeurs. En effet, 59% des sondés n'apprécient ni sa personnalité, ni son action. Le chiffre grimpe à 94% chez les électeurs du PCF, 85% chez les électeurs du RN, 83% chez ceux de LFI et 80% chez les sympathisants de Debout la France (DLF). Pour 55% des personnes interrogées, la situation de la France s'est dégradée depuis deux ans en raison de la politique menée par le chef de l'État. 



Décidément, les questions nationales ont pesé sur le scrutin : 43% des sondés ont tenu compte avant tout des propositions des partis sur ces sujets. C'est le cas de 67% des électeurs du RN et 61% de ceux de DLF. Les personnes interrogées placent en tête des thèmes qui ont influencé leur vote le pouvoir d'achat, cité par 38%, la protection de l'environnement (36%), l'immigration (35%) et la place de la France en Europe et dans le monde (35%). 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.