Bruno Le Maire : Marine Le Pen "fait partie d'une internationale des nationalistes"

Bruno Le Maire : Marine Le Pen "fait partie d'une internationale des nationalistes"
Bruno Le Maire, à Paris, le 30 avril 2019
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le dimanche 19 mai 2019 à 16h33

Selon le ministre de l'Economie, le discours porté par les partis nationalistes à travers l'Europe est un projet de "soumission".

A une semaine du scrutin, le Rassemblement national est au coude à coude avec La République En Marche dans les enquêtes d'opinion sur les élections européennes du 26 mai. La majorité, menacée pour la victoire par la liste menée par Jordan Bardella, a lancé une offensive contre le RN. "L'Europe, c'est d'abord notre intérêt national. Derrière les nationalismes, il y a la soumission", a estimé dimanche 19 mai Bruno Le Maire, sur le plateau de BFM-TV.


Le ministre de l'Economie a emboîté le pas de plusieurs responsables LREM, dont Pascal Canfin, qui avait qualifié le RN de "cheval de Troie de Trump et de Poutine" en France. Bruno Le Maire évoque lui une "soumission à des forces étrangères, à la Chine, aux Etats-Unis" et un projet de division des nations. "Si demain les nationalismes l'emportent en France et ailleurs, l'Euro est menacé" s'alarme Bruno Le Maire, en citant l'exemple de l'épargne des Français.



Le ministre s'est montré offensif envers la présidente du RN, Marine Le Pen. "Je lui reproche de faire partie d'une internationale des nationalistes qui ne conduit qu'à une chose, la capitulation de la France", assène t-il, voyant dans le discours du RN un "renoncement à ce que nous sommes comme nation et au projet européen qui a toujours fait la puissance de notre pays".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.