Présidentielle: les candidats surenchérissent sur les promesses d'augmentation du Smic

par BFMTV

La baisse du pouvoir d'achat des Français incite les candidats à l'élection présidentielle à promettre des augmentations de salaire. Le Smic devient le cheval de bataille pour attirer les électeurs. Nathalie Arthaud souhaite passer le salaire minimum à 2000 euros net, Fabien Roussel à 1500 euros net par exemple, d'autres candidats veulent globalement augmenter les salaires de différents pourcents sur différents laps de temps. Dans cette surenchère, peu de candidats expliquent cependant économiquement comment ils augmentent ce Smic. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.