Pourquoi Frédérick Merlin, patron du Kawa, préfère fermer sa salle que de contrôler le pass sanitaire

par La Voix du Nord

  • info

Le pass sanitaire, « liberticide » pour Frédérick Merlin. Le patron du café Kawa, rue des Religieuses anglaises à Boulogne, vient d’annoncer qu’il fermerait la salle de son enseigne dès lundi. Plus possible de boire un café ou de manger sur place. Seule la vente à emporter continue. La raison ? Le restaurateur ne veut pas contrôler le pass sanitaire de ses clients. Il sait qu’il s’expose à des contrôles (et potentiellement des sanctions) en ne respectant pas cette mesure, en vigueur depuis lundi dans tous les cafés et restaurants du pass. Fermer, pour éviter la sanction, c’est donc le raisonnement du patron.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.