Boulonnais : en quoi les impôts fonciers sont une ressource vitale pour les communes ?

par La Voix du Nord

  • info

Complexe, savante, la taxe foncière n’a pas la réputation d’être simple à comprendre. L’impôt local, dû par les propriétaires, a largement augmenté ces dernières années. Fonctionnement, chiffres clés et augmentation… Notre rédaction consacre un dossier sur cette taxe et son évolution dans le Boulonnais. À Boulogne, « ne pas augmenter le taux communal est un choix politique », dixit Claude Couquet, adjoint au maire chargé des finances. « Une prouesse », carrément, pour Michel Cieslinska-Maurice, directeur des ressources. Pour les « Messieurs finances » de la cité portuaire, face « à l’inflation, l’augmentation des matières premières, des salaires de la fonction publique, du coût de la vie », ne pas augmenter le taux communal demande « un sacré travail de gestion des comptes ». « La ville essaie de compenser chaque surcoût en piochant dans un autre budget, plutôt que d’augmenter les impôts », assure Claude Couquet. Un jeu d’équilibriste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.