Livret A : "pas question de modifier" leur taux de rémunération, indique Bruno Le Maire

Livret A : "pas question de modifier" leur taux de rémunération, indique Bruno Le Maire
Plus de huit Français sur dix détiennent un Livret A.

publié le vendredi 24 septembre 2021 à 13h35

En dépit d'un niveau de rémunération au plus bas à 0,5% et d'une inflation qui a atteint 2,4% sur un an au mois d'août, le Livret A reste le placement préféré des Français.

Mauvaise nouvelle pour les nombreuses personnes qui détiennent un Livret A : la rémunération du placement préféré des Français ne devrait pas augmenter, malgré l'inflation. "Pour le moment, il n'est pas question de modifier le taux de rémunération du Livret A", a ainsi indiqué jeudi 23 septembre sur franceinfo le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire. 



Selon le locataire de Bercy, l'inflation actuelle est "conjoncturelle" et ne durera pas.

"Il est cohérent et logique, lorsque l'activité redémarre fort, que l'inflation augmente. Pour nous, c'est lié à une reprise plus forte que prévu, des pénuries de main-d'œuvre, des pénuries de matières premières", a expliqué Bruno Le Maire, ajoutant que l'inflation n'était "pas un sujet d'inquiétude". 

Le ministre fera toutefois un point en novembre sur le sujet. "Nous verrons où nous en sommes en termes d'inflation. J'avais annoncé que l'inflation étant forte, il y aurait une revalorisation automatique du SMIC. C'est ce qui s'est passé. Attendez un mois avant de voir ce qui se passera sur le Livret A", a-t-il demandé. Le taux d'intérêt du Livret A est fixé deux fois par an par l'État, qui l'ajuste notamment en fonction de l'inflation.

En dépit d'un niveau de rémunération au plus bas à 0,5% et d'une inflation qui a atteint 2,4% sur un an au mois d'août selon les chiffres publiés par l'Insee en septembre, le Livret A reste le chouchou des Français : fin 2020, ils étaient plus de huit sur dix (81,5%) à en détenir un, avec un encours moyen de 5.500 euros (+400 euros par rapport à fin 2019).

Le Livret A a fait office de placement refuge pour les épargnants pendant la crise du Covid-19. Depuis le premier trimestre 2020, les Français ont ainsi épargné près de 157 milliards d'euros de plus que d'habitude, indiquait la Banque de France début juillet. "Les versements sur le livret A, produit phare de l'épargne réglementée, ont atteint leur plus haut historique, à 167 milliards d'euros, soit une hausse de 134% par rapport à 2019", a précisé l'institution. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.