Le rappel Covid-grippe de Moderna pas disponible avant l'automne 2023

Le rappel Covid-grippe de Moderna pas disponible avant l'automne 2023©CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

publié le lundi 17 janvier 2022 à 17h48

Le laboratoire américain estime qu'un seul vaccin permettrait de gommer "les problèmes d'adhésion" de la population. 

Une seule dose de rappel contre trois virus bien distincts. Moderna estime pouvoir proposer sa dose de rappel annuel à la fois contre le Covid-19, la grippe et le VRS (virus respiratoire syncytial, infectant les poumons et les voies respiratoires) à la fin de l'année 2023.

"Dans le meilleur des cas ce sera à l'automne 2023. Je ne pense pas que ce sera dans tous les pays, mais nous sommes convaincus que c'est possible dans certains pays l'année prochaine", a déclaré Stéphane Bancel, le directeur général du laboratoire lors d'une table ronde virtuelle du Forum économique mondial lundi 17 janvier. 




Convaincre les populations réticentes 

Pour lui cet effort de combiner dans un seul vaccin la protection contre plusieurs maladies doit aussi permettre de surmonter les réticences de la population. "Notre but est d'avoir un seul booster annuel pour qu'on n'ait pas de problème d'adhésion avec des gens qui ne veulent pas recevoir deux trois injections par hiver mais d'avoir une dose qui fait rappel pour le coronavirus et rappel pour la grippe et le VRS, pour s'assurer que les gens se fassent vacciner", a expliqué le responsable français.

Il a aussi évoqué la capacité de production, rappelant qu'en 2021 Moderna avait livré 807 millions de doses. "Et nous continuons d'augmenter la capacité -avec une importante augmentation de la production au 1er trimestre de cette année - et avec l'objectif de produire 2 à 3 milliards de doses cette année", a-t-il précisé.

L'ARN messager contre la grippe

Le 10 décembre, Moderna avait annoncé des premiers résultats positifs pour les essais cliniques de son vaccin contre la grippe, utilisant la technologie de l'ARN messager. Le vaccin testé vise les sous-types de grippe A dits H1N1 et H3N2, les plus répandus, ainsi que de grippe B, lignées Yamagata et Victoria. 

L'entreprise de biotechnologie -qui s'est fait un nom grâce à son vaccin anti-Covid et dont les activités ont littéralement explosé- a dégagé un bénéfice net de 7,3 milliards de dollars sur les neufs premiers mois de 2021, contre une perte de 474 millions de dollars sur la même période de 2020.Le chiffre d'affaires de l'entreprise a fait un bond tout aussi spectaculaire, passant de 232 millions de dollars sur la période janvier - septembre 2020, à 11,3 milliards de dollars sur la même période un an plus tard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.