La poussée de l'inflation pourrait durer jusqu'à fin 2022, selon le FMI

La poussée de l'inflation pourrait durer jusqu'à fin 2022, selon le FMI
Kristalina Georgieva à Washington, aux États-Unis, le 4 mars 2020.

publié le jeudi 28 octobre 2021 à 08h52

L'organisation prévoit par ailleurs un pic des prix dans les derniers mois de l'année 2021.

La poussée de fièvre sur les prix pourrait se prolonger jusqu'à la fin de l'année 2022, a estimé mercredi 27 octobre la directrice générale du Fonds monétaire international Kristalina Georgieva.

Jusque-là, les prévisions du FMI tablait sur une stabilisation de la situation aux alentours de la mi-2022.

"Nous devons être très vigilants sur l'évolution de l'inflation", a déclaré Kristalina Georgieva, sur la chaîne CNBC, pointant la hausse de la demande et des problèmes logistiques en raison de la pénurie notamment de chauffeurs de poids lourds. "Cela provoque inévitablement une pression sur les prix et cette pression devrait se poursuivre jusqu'au milieu de l'année prochaine, peut-être même jusqu'à la fin de 2022", a-t-elle ajouté.


Le Fonds a jusqu'alors estimé que la forte inflation était un phénomène transitoire, lié à la reprise mondiale après la récession historique enregistrée en 2020. Cette analyse est partagée par un grand nombre d'économistes mais des inquiétudes grandissantes apparaissent en raison du bond des prix sur l'énergie. 

Le 17 octobre, Kristalina Georgieva avait indiqué que parmi les experts de l'économie, il y avait toujours un consensus sur le fait que "dans les économies avancées, l'inflation est temporaire", lors d'un séminaire virtuel réunissant des gouverneurs de Banques centrales. Les décideurs "disposent des outils" nécessaires pour remédier à une inflation qui viendrait à s'emballer, avait-elle ajouté. "Nous connaissons très bien ces outils et la façon dont ils peuvent être mis en œuvre".

Le FMI estimait alors qu'il y aurait un pic au cours des derniers mois de l'année 2021 aussi bien dans les pays avancés que dans les pays émergents, avant une stabilisation d'ici le milieu de l'année prochaine.

Les commentaires de Kristalina Georgieva interviennent alors que la Banque centrale européenne tient une réunion monétaire jeudi. Les réunions des banques centrales des États-Unis (Fed) et du Royaume-Uni (Banque d'Angleterre, BoE) auront lieu la semaine prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.