La messagerie chiffrée Signal brièvement touchée par une panne

La messagerie chiffrée Signal brièvement touchée par une panne
Lancée en 2014, Signal est considérée par les spécialistes comme l'une des applications de messagerie les plus sécurisées du marché

publié le lundi 27 septembre 2021 à 10h16

L'application de messagerie chiffrée Signal a annoncé avoir été victime dans la nuit de dimanche à lundi d'une brève panne qui a provoqué l'interruption des services sur la plateforme.

Signal a incriminé "une panne d'hébergeur qui affecte une partie de nos services". Selon le site spécialisé DownDetector qui a recensé des signalements d'interruptions de service aux Etats-Unis ainsi qu'en Europe, à Hong Kong et dans d'autres zones, la panne a commencé à 03H05 GMT (bien: 03H05 GMT) et a également causé des coupures localisées sur d'autres services.

Les services de la messagerie étaient largement revenus à la normale vers 07H00 GMT, selon les développeurs de Signal.

"La messagerie est rétablie pour 99% des utilisateurs mais nous continuons à travailler sur le 1% restant", a tweeté Signal en présentant ses "excuses pour la perturbation".

La panne a coïncidé avec "une performance dégradée" d'un serveur cloud appartenant à Amazon Web Services (AWS) dans l'Etat de Virginie aux Etats-Unis, a expliqué Signal.

"Nous pouvons confirmer que les mesures palliatives ont fonctionné et nous avons commencé à voir un rétablissement", a indiqué AWS dans un rapport sur la panne.

Des utilisateurs ont signalé d'autres pannes simultanées notamment sur l'application de rencontres Tinder et le forum Reddit.

Lancée en 2014, Signal est considérée par les spécialistes comme l'une des applications de messagerie les plus sécurisées du marché grâce notamment à sa capacité de chiffrer "de bout en bout" messages ou appels audios et vidéos.

Elle est vite devenue populaire parmi les lanceurs d'alertes et les journalistes, notamment grâce au soutien public d'Edward Snowden, à l'origine des révélations sur les procédés des services secrets américains pour surveiller les télécommunications. Elle est soutenue par la fondation américaine Signal.

L'application gratuite a connu un boom en début d'année dans plusieurs pays, téléchargée plus de 100 millions de fois jusqu'en mars, après l'annonce par son concurrent WhatsApp qu'il partagerait davantage de données avec sa maison-mère Facebook. Signal avait notamment bénéficié de l'intention alors manifestée par l'emblématique patron de Tesla, Elon Musk, d'y recourir davantage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.