La Bourse de Paris termine en hausse de 0,63%

La Bourse de Paris termine en hausse de 0,63%
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

publié le vendredi 15 octobre 2021 à 18h07

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,63% vendredi, résolument optimiste après les premiers résultats d'entreprises et les ventes au détail aux Etats-Unis. 

L'indice vedette CAC 40 a progressé de 42,31 points à 6.727,52 points, sa quatrième séance de hausse en cinq jours. Il termine la semaine sur un gain de 2,55%, le plus important en deux mois.  

La cote parisienne a passé la journée dans le vert, accélérant encore dans l'après-midi avec le réveil des marchés américains. L'indice a dépassé son plus haut du 23 septembre.

"Les marchés ont retrouvé de l'intérêt pour les actions, ce dont on doutait en début de semaine", commente à l'AFP Ilana Azuelos-Bossard, directrice adjointe de Kiplink Finance. 

Entre de nouvelles données sur l'inflation et les coûts de production, la publication du compte-rendu monétaire de la Réserve fédérale américaine sur la réduction à venir du soutien à l'économie de l'institution, ou encore les tensions sur les prix de l'énergie, les investisseurs auraient pu broyer du noir. 

Au contraire, "ils ont été dans une période où ils ont vu le verre à moitié plein", estime l'experte. 

Les premiers résultats d'entreprises du troisième trimestre ont été encourageants, pour LVMH et Publicis sur le CAC ou des banques américaines, laissant espérer une saison des publications de bonne facture. 

Les indicateurs économiques ont aussi été bien orientés vendredi, notamment les ventes au détail qui ont augmenté de 0,7% en septembre aux Etats-Unis, notamment tirées par les hausses de prix, alors que les analystes s'attendaient à un repli, "par peur de l'impact des pénuries et du variant Delta", explique Mme Azuelos-Bossard. 

Enfin, la pression liée à la solvabilité du géant chinois de l'immobilier Evergrande, croulant sous un endettement abyssal, s'est un peu apaisée. Un haut responsable de la banque centrale chinoise a estimé vendredi que "le risque de contagion au système financier est gérable", rompant le silence des autorités jusqu'à présent sur le dossier.

Mais la cote parisienne s'est montrée volatile ces dernières semaines, et évolue désormais dans sa fourchette haute sur la période. 

"Le marché semble encore fragile. Nous n'avons vu que les premiers résultats, il faut rester prudent", juge Mme Azuelos-Bossard. 

Entrée en matière solide pour OVHcloud

Le leader français de l'informatique dématérialisée OVHcloud, qui ambitionne de concurrencer Google, Microsoft et Amazon sur le marché mondial du cloud, a progressé de 8,19% pour sa première journée de cotation, à 20,02 euros l'action. L'introduction s'était toutefois faite dans le bas de la fourchette initialement envisagée.  

Les industrielles profitent de la confiance retrouvée

La confiance affichée par les investisseurs profitait surtout aux actions cycliques, les plus sensibles à la conjoncture économique.

On retrouve dans le haut du CAC 40 des entreprises du secteur automobile comme Renault (+3,49% à 33,22 euros), des banques comme Crédit Agricole (+2,07% à 12,85 euros), de l'aéronautique comme Safran (+1,81% à 115,98 euros), ou encore la foncière Unibail-Rodamco-Westfield (+1,41% à 64,09 euros). 

Luxe et tech gagnants de la semaine

Tout le secteur du luxe a profité des bons résultats au troisième trimestre du leader mondial LVMH, qui a progressé de 5,91% sur la semaine, à 664,80 euros. Kering a aussi gagné 6,67% à 668,80 euros. 

Les entreprises technologiques comme Capgemini (+6,52% sur la semaine à 187,80 euros) et Dassault Systèmes (+4,92% à 46,10 euros) ont aussi été dynamiques, dans le sillage de l'indice Nasdaq aux Etats-Unis et de l'accalmie sur les taux durant la semaine. 

La meilleure performance sur cinq jours revient à ArcelorMittal (+10,19% à 27,69 euros), dopé par l'envolée des cours des métaux industriels. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.