La Bourse de Paris se reprend pour débuter décembre

La Bourse de Paris se reprend pour débuter décembre
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris, à La Défense, le 21 novembre 2019
A lire aussi

publié le mercredi 01 décembre 2021 à 09h49

La Bourse de Paris a rebondi de 0,75% à l'ouverture mercredi, effaçant en grande partie ses pertes de la veille causées par les craintes concernant la pandémie et un changement de ton du patron de la banque centrale américaine sur l'inflation.

A 09H20 l'indice vedette CAC 40 gagnait 50,07 points à 6.771,23 points. Mardi, il avait perdu 0,81%. La place parisienne fait le yoyo depuis un gros trou d'air vendredi (-4,75%).

Devant une commission du Sénat, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell a jugé mardi que le moment était venu de cesser de parler d'une inflation temporaire aux États-Unis. Elle est au plus haut depuis 31 ans.

Un changement de ton inattendu étant donné que Jerome Powell a martelé pendant des mois que la hausse des prix ne devrait pas durer et qu'elle était due à des facteurs transitoires liés à la reprise. 

Le patron de la Fed envisage une réduction plus rapide des achats d'actifs afin de lutter contre la hausse des prix, ce qui pourrait impliquer un relèvement des taux d'intérêt plus tôt que prévu. Les analystes suggèrent désormais que la banque centrale pourrait effectuer deux hausses de taux en 2022.

Les banquiers centraux américains discuteront dès la prochaine réunion de politique monétaire "de l'opportunité d'accélérer le +tapering+", soit la réduction des achats d'actifs, afin d'achever le programme d'aide exceptionnelle mise en place face à la crise "avec quelques mois d'avance sur les plans initiaux", avance Tangi Le Liboux, stratégiste chez Aurel BGC.

Sur le front sanitaire, le Brésil a annoncé mardi soir avoir enregistré ses deux premiers cas de variant Omicron, les premiers aussi en Amérique latine, chez des voyageurs provenant d'Afrique du Sud.

En France, plus de 47.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures mardi et la barre de 10.000 personnes hospitalisées a été franchie pour la première fois depuis septembre.

Air France-KLM s'engage sur ses émissions de CO2

La compagnie aérienne s'est engagée à diviser par deux d'ici 2030 ses émissions de CO2 par passager par kilomètre et au "net zéro" pour 2050. Après avoir souffert des dernières évolutions de la pandémie, l'action Air France-KLM rebondissait, comme le reste du secteur, de 1,58% à 3,74 euros. 

Michelin supprime des postes

Le fabriquant de pneumatiques prévoit la suppression de 614 postes en France en 2022, selon des sources concordantes. L'action gagnait 1,19% à 132,05 euros.

Sanofi confirme ses perspectives

Le laboratoire français (+0,78% à 84,53 euros) va acquérir la biotech autrichienne Origimm Biotechnology, spécialisée dans les maladies bactériennes de la peau comme l'acné. Sanofi a aussi confirmé ses prévisions de ventes à moyen terme pour son activité vaccins, avec un total de 10 candidats-vaccins prévus en phase clinique à l'horizon 2025. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.