La Bourse de Paris poursuit sur sa lancée (+0,65%)

La Bourse de Paris poursuit sur sa lancée (+0,65%)
Photo d'illustration du CAC 40
A lire aussi

publié le jeudi 23 septembre 2021 à 09h48

La Bourse de Paris progressait de 0,65% jeudi matin, accueillant positivement la réunion de la Réserve fédérale américaine et profitant d'un certain soulagement sur le dossier Evergrande, géant immobilier chinois qui croule sous le poids d'une dette colossale.

À 9H26, l'indice phare CAC 40 avançait de 43,20 points à 6.680,20 points, après deux séances consécutives de nette progression.

"Il n'y a pas réellement de quoi être surpris des conclusions du dernier comité de politique monétaire de la Fed", observe Tangi le Liboux, analyste pour Aurel BGC.

La Banque centrale américaine (Fed) a confirmé mercredi qu'elle pourrait "bientôt" commencer à réduire son soutien monétaire à l'économie.

L'annonce du calendrier pourrait être faite lors de la prochaine réunion, les 2 et 3 novembre, et la réduction débuter le même mois, anticipent les analystes.

Le premier relèvement de taux directeurs pourrait intervenir plus tôt que prévu, dès 2022 et non pas en 2023, selon les documents publiés mercredi par la Fed, qui n'ont pas porté préjudice aux Bourses.

"L'annonce du communiqué n'a eu que peu de conséquences, les annonces étant déjà intégrées" par les marchés, souligne Christopher Dembik, directeur stratégie et macroéconomie de Saxo Banque.

"Cette avancée vers la normalisation de la politique monétaire intervient après que les craintes autour du géant chinois Evergrande se sont estompées alors que l'entreprise a annoncé pouvoir faire face à une échéance de coupons", précise le spécialiste.

Le promoteur immobilier chinois a annoncé mercredi le paiement d'intérêts sur une petite partie de ses 260 milliards d'euros de dette. 

Un défaut de paiement pourrait se traduire par un fort ralentissement des secteurs de l'immobilier et du bâtiment, et de l'économie chinoise en général.

Valneva étend les essais cliniques

Valneva: le titre grimpait de 8,23% à 14,36 euros après que le fabricant français de vaccins a annoncé le début du recrutement d'adolescents pour son candidat vaccin inactivé contre le Covid-19 et la poursuite de ses discussions avec la Commission européenne concernant un potentiel contrat de fourniture. Il y a dix jours, le cours avait plongé après la résiliation de son contrat avec Londres.

Le luxe domine l'indice

Les valeurs du luxe, sensibles à l'actualité en Chine, s'arrogeaient le haut de l'indice CAC 40: LVMH progressait de 0,26% à 645 euros, Hermès de 0,93% à 1.297 euros et Kering de 0,87% à 648,40 euros. L'Oréal montait de 0,88% à 387,85 euros.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.