La Bourse de Paris avance, imperturbable (+0,32%)

La Bourse de Paris avance, imperturbable (+0,32%)
Un écran montrant l'évolution du CAC 40 au siège d'Euronext, à la Défense, près de Paris, le 9 mars 2020
A lire aussi

publié le jeudi 05 août 2021 à 09h59

La Bourse de Paris évoluait en hausse (+0,32%) jeudi après une ouverture quasi stable, poursuivant sur sa lancée après trois séances consécutives de hausse et alors que des interrogations planent sur l'évolution des politiques monétaires des banques centrales. 

A 09H30, l'indice vedette CAC 40 prenait 21,43 points à 6.767,66 points, au lendemain d'une progression de 0,33%.

"La séance s'annonce calme en Europe", prévoit Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

La tendance globale reste à la hausse, avec des relèvements de prévisions de résultats "qui sont encore nombreux dans les publications" des entreprises, ajoute l'analyste.

Du côté des banques centrales, Richard Clarida, vice-président de la Réserve fédérale (Fed), a refroidi les investisseurs mercredi en indiquant qu'il pourrait soutenir dès cette année une réduction des achats d'actifs, donc une diminution du soutien monétaire, si l'économie le permet.

Jeudi, l'attention se porte vers la Banque d'Angleterre (BoE), qui dévoilera les conclusions de sa réunion de politique monétaire à la mi-journée, ainsi que ses nouvelles prévisions de croissance et d'inflation.

L'institution devrait maintenir sa politique très souple inchangée, mais l'unité de ses responsables, maintenue depuis le début de la pandémie de Covid-19, pourrait se fissurer alors que certains membres de la BoE s'inquiètent de la hausse de l'inflation.

La production industrielle en France s'est redressée de 0,5% sur un mois en juin, le secteur manufacturier progressant de 0,9%, a rapporté jeudi l'Insee.

Et en Allemagne, les commandes passées à l'industrie ont sensiblement rebondi en juin après avoir enregistré en mai un premier repli depuis le début de l'année.

Après le rapport ADP sur les créations d'emploi aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance jeudi des demandes hebdomadaires d'allocation chômage, avant le clou de la semaine: le rapport mensuel sur l'emploi américain (NFP) qui sera publié vendredi.

Crédit Agricole mitigé

Le bénéfice net du groupe bancaire a quasiment doublé au deuxième trimestre, soutenu par une hausse d'activité et de moindres provisions, en dépit d'une baisse de recettes dans la banque de financement et d'investissement. En tête du CAC 40 peu après l'ouverture, l'action Crédit Agricole perdait 0,58% à 11,89 euros à 09H30.

Eurofins relève ses prévisions

Le géant français des laboratoires d'analyses Eurofins Scientific (+5,55% à 107,66 euros) a relevé ses prévisions après un excellent premier semestre, non seulement à cause du Covid-19 qui alimente toujours la demande de tests, mais aussi grâce à une bonne forme de ses autres activités.

Valneva avance contre le chikungunya

Le laboratoire franco-autrichien a annoncé des "résultats initiaux positifs" pour son vaccin contre le chikungunya, actuellement en phase III des essais, dont les résultats finaux sont attendus dans les six prochains mois. L'action Valneva prenait 3,70% à 12,05 euros, après cette information.

Bonne nouvelle pour le tourisme

Le gouvernement britannique a décidé de supprimer à partir de dimanche la quarantaine imposée aux voyageurs vaccinés contre le coronavirus arrivant en Angleterre en provenance de France métropolitaine.

Safran (+1,68% à 111,16 euros) et Airbus (+1,49% à 116,14 euros) se hissaient en tête du CAC 40, profitant de cette nouvelle et d'une conjoncture positive dans l'industrie française.  

Aéroports de Paris montait de 1,34% à 101,80 euros, tandis que les gains d'Air France étaient limités (+0,42% à 4,05 euros).

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.