La Bourse de Paris enchaîne une deuxième journée de forte hausse

La Bourse de Paris enchaîne une deuxième journée de forte hausse
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
A lire aussi

publié le mercredi 22 septembre 2021 à 18h14

La Bourse de Paris a terminé en forte hausse pour la deuxième journée de suite mercredi, les craintes autour du géant chinois de l'immobilier Evergrande, qui l'avaient fait trembler lundi, semblant s'éloigner.

L'indice vedette CAC 40 a gagné 1,29%, soit 84,27 points à 6.637,00 points. La veille, il avait progressé de 1,5%.

La cote parisienne a entamé sa séance sur des bases élevées et a tenu le rythme sur la journée. 

Les investisseurs sont "tout simplement soulagés" après les nouvelles d'Evergrande, selon Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale d'Oddo Securities. Le géant chinois de l'immobilier a annoncé mercredi le paiement d'intérêts sur une petite partie de ses 260 milliards d'euros de dette. 

"Beaucoup d'intervenants de marché voyaient arriver le défaut à grande vitesse" estime-t-il. D'autant plus que "dans un environnement de marché assez tendu, en raison des bonnes performances depuis le début de l'année, la moindre étincelle peut mettre le feu aux poudres." 

Il semble au contraire que la nette baisse de lundi, désormais complément compensée pour le CAC 40, ait été vue comme un point d'entrée sur le marché par des investisseurs. 

"Il y a encore énormément de liquidité sur le marché", ce qui protège de baisse trop marquée, poursuit le courtier.

Toutefois, les nouvelles d'Evergrande "ne permettent pas pour autant d'être rassuré sur l'avenir du groupe", nuance Alexandre Baradez, analyste pour IG France. 

L'actualité du géant chinois a un peu détourné le marché de la réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine, qui doit communiquer ses prévisions et décisions après la clôture à Paris. 

La plupart des analystes n'attendent pas d'annonce ferme et tablent plutôt sur la réunion de novembre pour connaître la date à laquelle l'institution va ralentir ses achats de dettes, publique et privée, pour soutenir l'économie américaine.

Grandes perdantes lundi au plus fort des inquiétudes sur Evergrande, les banques ont continué de rebondir mercredi.

Société Générale a gagné 3,70% à 25,39 euros, BNP Paribas 3,50% à 53,16 euros et Crédit Agricole 3,27% à 11,57 euros. 

Dans les matières premières, ArcelorMittal a bondi de 4,49% à 25,74 euros, mais reste dans le rouge sur les trois premiers jours de la semaine (-5,40%). TotalEnergies a progressé de 2,56% à 39,07 euros. 

Au lendemain de sa chute de près de 20% lors de l'introduction en Bourse de son ancienne filiale Universal, Vivendi a un peu rebondi de 2,14% à 10,73 euros.  

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.