La Bourse de Paris cède 0,31% et finit la semaine en demi-teinte

La Bourse de Paris cède 0,31% et finit la semaine en demi-teinte
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

publié le vendredi 10 septembre 2021 à 18h15

La Bourse de Paris a clôturé la semaine en demi-teinte, reculant de 0,31% à l'issue de la séance de vendredi en raison d'incertitudes sur la durée de l'inflation et du maintien des politiques monétaires accommodantes.

L'indice CAC 40 a cédé 20,95 points à 6.663,77 points au lendemain d'une progression de 0,24%. Sur la semaine, le repli est de 0,39%. Depuis le début de l'année, la place parisienne a gagné environ 20%.

Bien orientée jusqu'en milieu de journée, la cote parisienne a commencé à se replier après l'ouverture de Wall Street et la publication d'un indicateur américain qui ne montre aucun signe de répit en matière d'inflation.

Les prix de gros des biens et services aux Etats-Unis ont de nouveau grimpé à un rythme jamais vu en août sur un an, selon l'indice PPI publié vendredi par le département du Travail, une des mesures de l'inflation.

Cette publication n'a "pas permis de continuer d'acheter dans la dynamique qu'on avait après la Banque centrale européenne", souligne Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale chez Oddo Securities.

Plus tôt, le marché avait été porté par la première discussion téléphonique en sept mois entre les présidents américain et chinois ainsi que par la Banque centrale européenne, qui a veillé jeudi à ne pas brusquer les investisseurs en les préparant tout en douceur à une future orientation de politique monétaire moins accommodante.

L'inflation a également progressé le mois dernier en Allemagne: la hausse des prix à la consommation a bien accéléré à 3,9% sur un an en août, un niveau que le pays n'avait plus connu depuis près de 30 ans, selon des chiffres définitifs publiés vendredi.

Même chose pour quelques autres

L'action Pernod Ricard a pris 0,61% à 188,80 euros et STMicroelectronics (+1,66% à 38,24 euros), portés par l'aspect positif du dialogue sino-américain.

Les bancaires plient sous l'effet de l'indice PPI

BNP Paribas (-1,71% à 52,82 euros), Société Générale (-0,08% à 26,44 euros) et Crédit Agricole (-1,09% à 11,97 euros) ont terminé en baisse, l'inflation menaçant leurs rendements.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.