La Bourse de Paris au plus haut depuis deux mois grâce aux résultats d'entreprises

La Bourse de Paris au plus haut depuis deux mois grâce aux résultats d'entreprises
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
A lire aussi

publié le mardi 26 octobre 2021 à 18h18

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse de 0,80% mardi, toujours encouragée par les publications du troisième trimestre des entreprises, qui ramènent l'indice à son plus haut niveau depuis la mi-août.

L'indice vedette CAC 40 a avancé de 53,64 points à 6.766,51 points, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis le 18 août. La veille, il avait reculé de 0,31%.

Hésitante lors des premiers échanges, la cote parisienne s'est raffermie au fur à et mesure de la journée. 

Depuis deux semaines, les marchés "sont passés d'un narratif autour de la macro-économie, des politiques des banques centrales, de l'inflation à un narratif sur la micro-économie et les résultats des entreprises", décrypte Lionel Melka, responsable de l'équipe de gestion de Homa Capital. 

Alors que la saison était attendue par certains analystes avec beaucoup de craintes concernant les marges des entreprises, "les résultats sont globalement bons et meilleurs qu'attendu", évalue-t-il. 

La tendance est notamment bonne pour "les entreprises orientées sur la demande", qui bénéficient des réserves accumulées par les ménages pendant la crise sanitaire et qui sont désormais utilisées.

A Paris, l'enseigne d'ameublement Maison du monde a été emblématique de ce mouvement: elle a bondi de plus de 20% notamment après la révision à la hausse de ses résultats en 2021.

A l'inverse, "les entreprises qui souffrent sont celles tournées vers l'offre, et plus sensibles aux problèmes d'approvisionnement", comme Michelin mardi. 

La réunion de la Banque centrale européenne prévue jeudi ne devrait pas perturber la tendance, sauf annonce non anticipée par les investisseurs.

Le distributeur de meubles et d'objets de décoration Maisons du Monde a annoncé revoir à la hausse ses objectifs pour 2021. Il a aussi annoncé le désengagement dans sa filiale américaine Modani. Ces deux éléments ont permis à l'action de s'envoler de 24,58% à 20,68 euros.

Le géant français des télécoms Orange a enregistré un chiffre d'affaires en léger recul au troisième trimestre, à 10,5 milliards d'euros, en raison des moindres cofinancements reçus des autres opérateurs sur son réseau fibre en France, principal marché du groupe (-1,68% à 9,44 euros).

Le groupe de pneumatiques Michelin (-0,89% à 132,90 euros) a annoncé le maintien de ses prévisions annuelles malgré un troisième trimestre marqué par des problèmes logistiques et la hausse du coût des matières premières. 

Le groupe minier français Eramet a plongé de 9,53% à 75,45 euros au lendemain de la publication de ses résultats. Le groupe a été rétrogradé par les analystes d'Oddo, qui doutent notamment de la durabilité de la forte hausse du prix de certaines matières premières, comme le nickel, selon l'agence financière Bloomberg. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.