Electricité et gaz : Elisabeth Borne confirme la prolongation du bouclier tarifaire jusqu'à la fin de l'année

Electricité et gaz : Elisabeth Borne confirme la prolongation du bouclier tarifaire jusqu'à la fin de l'année
(illustration)

publié le jeudi 23 juin 2022 à 16h53

La Première ministre avait chiffré ce dispositif entre 20 et 25 milliards.

A l'occasion d'un point-presse face aux caméras avec la ministre Agnès-Pannier-Runacher, Elisabeth Borne a confirmé jeudi 23 juin que le bouclier tarifaire déployé pour contenir la flambée des prix en France restera en place jusqu'à la fin de l'année 2022. "C'est l'Etat qui paie la différence avec les prix de marché, qui ont beaucoup augmenté", a t-elle rappelé, lors d'une visite dans un centre de commande national de gaz en Ile-de-France. "Ce bouclier tarifaire, nous avons décidé de le prolonger jusqu'à la fin de l'année", a t-elle confirmé. Le décret sera publié "d'ici la fin de la semaine".


Au cours de la même conférence de presse, Elisabeth Borne a indiqué que la France voulait remplir ses stockages de gaz à près de 100% d'ici au début de l'automne et va se doter d'un nouveau terminal méthanier flottant dès l'an prochain pour assurer son approvisionnement malgré la baisse des livraisons russes. La France veut remplir ses stockages de gaz à près de 100% d'ici au début de l'automne et va se doter d'un nouveau terminal méthanier flottant dès l'an prochain pour assurer son approvisionnement malgré la baisse des livraisons russes, a-t-elle annoncé.

Début juin, la Première ministre avait indiqué que la prolongation jusqu'à la fin de l'année du "bouclier tarifaire" (plafonnement des prix de l'électricité et du gaz) était actée. "Il faut que chacun soit conscient que le bouclier tarifaire c’est 20 à 25 milliards de dépenses", avait expliqué Elisabeth Borne, le 8 juin dernier.

Selon une estimation de la Banque de France, la guerre en Ukraine et ses conséquences engendreraient au total une perte de 2 points de PIB entre 2022 et 2024 en France, ainsi qu'une hausse de 3,5 points de l'inflation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.