Allemagne: "compromis" pour éviter de nouvelles grèves des cheminots de Deutsche Bahn

Allemagne: "compromis" pour éviter de nouvelles grèves des cheminots de Deutsche Bahn
Un train de la Deutsche Bahn à la gare de Stuttgart, le 11 août 2021

publié le jeudi 16 septembre 2021 à 11h33

L'opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn et le syndicat GDL des conducteurs se sont accordés sur un "bon compromis" dans le conflit social ayant récemment entrainé de vastes grèves qui ont fortement perturbé le trafic, a annoncé jeudi le dirigeant du syndicat.

"Nous avons négocié un bon compromis" qui "correspond à ce que les cheminots méritent", a expliqué Claus Weselsky lors d'une conférence de presse commune avec la direction de l'entreprise publique, qui estime de son côté que "les négociations salariales peuvent désormais être achevées".

L'Allemagne a été touchée par trois grèves depuis le 10 août. La dernière a duré cinq jours, constituant le plus long mouvement social dans le ferroviaire depuis des années.

Trois quarts des liaisons longue-distance avaient été annulées.

La justice avait rejeté un recours contre l'interruption du travail, qui a également fortement perturbé le réseau régional et urbain, notamment à Berlin, ainsi que le transport du fret.

Le compromis, qui "dénoue le noeud gordien" selon Deutsche Bahn et sera valide pendant 32 mois, comprend une augmentation des salaires de 1,5% en décembre et de 1,8% supplémentaires en mars 2023.

Une "prime Covid-19" entre 300 et 600 euros sera également versée le 1er décembre, avant une autre rémunération exceptionnelle de 400 euros le 1er mars 2022.

L'accord met également fin à plusieurs conflits internes autour de la place du syndicat GDL parmi les différents représentants des salariés de Deutsche Bahn.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.