"Très improbable" qu'un gel hydroalcoolique puisse prendre feu dans un véhicule laissé au soleil

"Très improbable" qu'un gel hydroalcoolique puisse prendre feu dans un véhicule laissé au soleil

, publié le mardi 19 mai 2020 à 10h35

Des publications partagées des milliers de fois sur les réseaux sociaux depuis le 11 mai montrent une portière de voiture fondue et affirment qu'il s'agit des conséquences d'une bouteille de gel hydroalcoolique laissée au soleil. Une réaction chimique "très improbable", selon une experte interrogée par l'AFP.

"Ceci juste pour vous rappeler le danger que peut induire l'oubli de votre flacon de gel hydroalcoolique dans votre véhicule", explique le texte accompagnant les publications (1,2,3).


(capture d'écran réalisée sur Facebook le 19 mai 2020)

En effectuant une recherche d'image inversée sur Google, il est possible de trouver des publications identiques en portugais. Elles ont d'ailleurs fait l'objet de vérifications par plusieurs médias brésiliens (1,2,3) depuis le 28 avril. Nous n'avons pas trouvé l'origine de l'image.

Les différents gels hydroalcooliques consultés par l'AFP portent bien la mention inflammable. "Les PHA [produits hydroalcooliques] sont à base d'alcool facilement inflammable. En conséquence, il est recommandé de conserver le récipient bien fermé, à l'écart de toute flamme ou source d'étincelles ou de chaleur", rappelle l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) sur son site.


(capture d'écran d'une notice de gel, réalisée le 19 mai 2020)

Laissée au soleil à l'intérieur d'un véhicule, il est toutefois "très improbable" qu'une bouteille puisse s'enflammer toute seule, a expliqué le 19 mai à l'AFP Vanessa de La Grange, ingénieure à l'unité Prévention du risque chimique du Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Dans son guide de production de gel hydroalcoolique, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a détaillé la composition du liquide, recommandé pour se laver les mains régulièrement dans le cadre de l'épidémie de nouveau coronavirus.

"Ce gel est majoritairement composé d'éthanol. On peut donc s'imaginer que ses propriétés sont quasi-identiques à celle d'une bouteille d'éthanol", a dit Mme de La Grange.

Selon les données de l'Institut national de recherche et de sécurité, la température d'auto-inflammation de l'éthanol se situe entre "363 et 425 °C (selon les sources)". 

"Cela serait vraiment une question de malchance. Il faudrait qu'il y ait par exemple un effet loupe directement sur le flacon dans la voiture", selon l'ingénieure chimiste du CNRS Vanessa de La Grange.

Si l'intégralité d'une automobile était traversée par une telle chaleur, "les plastiques auraient probablement fondu et l'essence s'enflammerait avant l'éthanol", a-t-elle relevé.

La société chimique de France a expliqué à nos confrères de Checknews que la température dans l'habitacle d'une voiture laissée au soleil ne dépassait pas les 70ºC. Selon cette étude de l'Université d'État de Maringá, au Brésil, elle atteint en moyenne 65°C.

S'il est possible que le liquide prenne feu, c'est avec l'intervention d'"une source d'ignition" extérieure : "la flamme d'une allumette par exemple", a détaillé Mme de La Grange.

La température à partir de laquelle un liquide peut s'enflammer au contact d'une autre source d'ignition, le "point d'éclair", est de 21°C pour une solution composée à 70% d'ethanol, selon l'IRNS.

Garder le gel à l'abri

D'où l'importance d'utiliser le gel hydroalcoolique avec précaution.

Comme avait indiqué dans cet autre fact-check le professeur Maurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique et du centre de traitement des brûlés de l'hôpital Saint-Louis à Paris, "il ne faut pas se mettre du gel hydroalcoolique en allumant sa cigarette ou en projeter sur une flamme". 

"La bonne pratique, c'est de s'enduire les mains et ensuite d'attendre que ça sèche avant d'utiliser quoi que ce soit", avait-il souligné.

Vanessa de La Grange conseille également de ne pas exposer cette solution à la chaleur pour une autre raison: "L'éthanol s'évapore à 78 °C. Si on laisse la bouteille au soleil et qu'elle est ouverte, il peut y avoir un début d'évaporation et si la concentration d'éthanol diminue, il peut y avoir une perte du caractère biocide de la solution".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.