"On ne veut pas de leur religion": non, Michel Sardou n'a pas écrit cette lettre islamophobe

"On ne veut pas de leur religion": non, Michel Sardou n'a pas écrit cette lettre islamophobe

, publié le lundi 19 octobre 2020 à 14h19

"On ne veut pas de leur religion" : une lettre anti-islam présentée comme écrite par Michel Sardou a été partagée plus de 15.000 fois sur Facebook depuis le 7 octobre. "Je n'ai jamais écrit cette lettre", a affirmé le 19 octobre le chanteur. Ce message circulait déjà sur internet en 2010, et faisait alors référence au Québec.

"SARDOU, il ne fait pas dans la dentelle. Moi, l'Islam, je m'en tape le coquillard. Je me contrefiche des hadiths, des sourates et autres corâneries (...) Ces cultures allogènes, on n'en veut pas ! On ne veut pas de leur religion, on ne veut pas de leurs valeurs, on ne veut pas de leurs mœurs, on ne veut pas de leur vision du monde", peut-on lire dans la lettre, diffusée une semaine après l'attentat contre des journalistes à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo.

Le journal satirique fait l'objet de menaces depuis la republication des caricatures de Mahomet le 2 septembre, à l'occasion du procès des complices des jihadistes des attentats de janvier 2015.


Capture d'écran Facebook prise le 19/10/2020

"Je n'ai jamais écrit cette lettre. Cela fait des années qu'elle traîne sur les réseaux sociaux. J'ai porté plainte il y a plusieurs années pour usurpation d'identité", a déclaré lundi 19 octobre à l'AFP M. Sardou.

"Je suis tout sauf ce qu'ils disent ! Je n'ai jamais été raciste de ma vie, ni islamophobe ! C'est pire qu'une insulte ou une gifle", avait déjà réagi le chanteur en janvier 2015 sur France Info, en assurant qu'il porterait plainte.

Il avait également nié être à l'origine du texte sur sa page Facebook.

Ce texte circule depuis une décennie et a parfois été présenté comme une lettre de Michel Sardou aux présidents Hollande ou Macron. Il a également circulé dans d'autres pays francophones, comme la Belgique.

La plus ancienne version de ce texte circulant sur internet remonte à 2010, comme le relevait France Info en 2015. Le message avait été posté sur un blog québecois et faisait référence à la province canadienne, et non à la France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.