Non, une pompe à venin n'est pas efficace pour neutraliser un vaccin anti-Covid

Non, une pompe à venin n'est pas efficace pour neutraliser un vaccin anti-Covid

publié le vendredi 30 juillet 2021 à 10h09

Après la publication le 27 juillet d'une vidéo de Mickaël Vendetta affirmant que les pompes à venin seraient efficaces pour neutraliser les vaccins anti-Covid, des internautes ont abondamment partagé cette technique sur les réseaux sociaux. Mais plusieurs experts ont expliqué à l'AFP que ces pompes ne peuvent pas aspirer un sérum injecté dans le muscle, en rappelant que ces dispositifs ont, par ailleurs, une efficacité très limitée, et sont même déconseillés pour les morsures de serpents. "Si on vous vaccine de force, vous sortez la pompe à venin pour sortir tout le produit toxique qu’on vous met dans votre muscle. Vous avez à peu près 5 à 10 minutes juste après l’injection pour retirer ce qu'il y a de plus mauvais", assure Mickaël Vendetta, dans cette vidéo postée sur son compte Instagram le 27 juillet. L'ex-participant de La Ferme Célébrités, connu pour ses positions hostiles à la vaccination anti-Covid, tient dans sa main droite l'un de ces dispositifs en guise d'exemple.

Capture d'écran prise le 30/07/2021Mickaël Vendetta est revenu sur cette vidéo trois jours après en expliquant qu'il s'agissait d'"une blague" prise "au premier degré". Pourtant, des internautes ont partagé très sérieusement cette prétendue manipulation qui contrerait l'effet de la vaccination. Dans une vidéo Tik Tok aimée plus de 56.000 fois, un homme s'est même vanté le 29 juillet d'avoir obtenu son pass sanitaire en ayant drainé son injection anti-Covid.

Capture d'écran prise sur Tik Tok le 30/07/2021Avant même la publication de la vidéo de Mickaël Vendetta, des articles encourageaient déjà l'utilisation de ces mini-pompes aspirantes pour des doses de vaccins. Le site Yogakundalini appelait par exemple dès le mois de mai à placer "l'Aspivenin à l'endroit du vaccin pour retirer tout le produit que vous pourrez ", en précisant que "vous pouvez par exemple vous rendre aux toilettes du centre pour ce faire", tandis qu'Allo-frelons.fr recommande l'utilisation de ces pompes "pour contrecarrer l’injection" d'un vaccin obligatoire auquel vous seriez "réticent".

Capture d'écran effectuée le 30/07/21 Capture d'écran effectuée le 30/07/21 

 

Capture d'écran prise le 30/07/21

Pourtant, rien ne prouve que ces seringues puissent neutraliser une dose de sérum anti-Covid déjà injectée dans l'organisme. Béatrice Clairaz, présidente de l'Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine des Hauts-de-Seine, a expliqué le 30 juillet à l'AFP que ces pompes ne sont pas "efficaces pour aspirer une dose de vaccin anti-Covid, car une injection de vaccin se fait au niveau du muscle, alors qu'une piqûre d'insecte est au niveau dermique." Le Centre antipoison du CHU de Lyon abonde dans ce sens, précisant qu'une injection par voie intramusculaire "rend très improbable la possibilité de pouvoir retirer le produit injecté".

Contacté le 29 juillet par l'AFP, un fabriquant qui commercialise l'une des pompes anti-venin les plus vendues en France a confirmé que ce "dispositif médical réglementé" ne "prévoit pas dans ses utilisations l'aspiration de vaccins", usage qui n'a "jamais été testé dans des études". Plus généralement, "la pompe à venin n'a pas vocation à aspirer autre chose que du venin", a réaffirmé le fabricant.

Aspirer une dose de vaccin fraîchement inoculée pourrait éventuellement "favoriser la survenue d’une douleur locale, d’un hématome notamment", met en garde le Centre antipoison de Lyon.

Des pompes à venins à utiliser avec précautionLes experts interrogés par l'AFP ont, en outre, tenu à rappeler que l'utilisation de ces seringues anti-venin doit être limitée à certaines situations spécifiques. Sur son site, la marque Aspivenin explique que son produit est efficace "en cas de piqûres ou morsures venimeuses" en citant des animaux tels que les guêpes, abeilles, araignées, scorpions ou encore poissons-pierre...

"Les fabricants disent que c'est une pompe aspirante de venins mais nous le recommandons pour les promenades, en cas de piqûre de guêpes ou d'insectes", explique cependant Béatrice Clairaz. Le centre antipoison du CHU de Lyon va encore plus loin, en assurant que "l’efficacité de l’Aspivenin n’a jamais été prouvée" et déconseille son utilisation "dans le cadre des morsures de vipère ou d’insectes".  

Lors d'une morsure de serpent, "la diffusion [du venin] est immédiate" et ce dispositif sera "totalement inutile" renchérit Jérôme Langrand, chef de service du centre antipoison de Paris. Dans une thèse relatives aux envenimations de serpent, il est mis en avant que ces seringues peuvent même avoir un effet contreproductif car "l’action locale de l’aspiration est trop limitée face à la vitesse de diffusion du venin dans l’organisme" et que "le pouvoir rassurant de cet appareil tend à retarder la prise en charge et favorise l’apparition de lésions nécrotiques au niveau du point d’application par une forte dépression locale".

En cas de morsure de serpent, il faut plutôt appeler au plus vite les secours et de ne pas utiliser de pompe anti-venin, comme le précise le site de la marque, qui laisse pourtant apparaître plusieurs références aux reptiles.

Capture d'écran prise sur le site Aspivenin le 30/07/2021 Capture d'écran prise sur le site Aspivenin le 30/07/2021 

 

Le centre hospitalier de Perpignan explique ensuite dans sa plaquette de conseils aux voyageurs qu'il faut désinfecter la plaie et se reposer en attendant d'être transféré à l'hôpital pour recevoir un sérum anti-venin.

Capture d'écran de la plaquette de conseils aux voyageurs du Centre Hospitalier de Perpignan ( Juliette MANSOUR)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.