Non, un influenceur coréen n'est pas mort en direct

Non, un influenceur coréen n'est pas mort en direct

publié le mercredi 07 décembre 2022 à 18h08

Une vidéo très partagée sur les réseaux sociaux depuis fin novembre prétend montrer la mort d'un influenceur coréen en direct, ravivant au passage la théorie - infondée - de décès soudains ou inexpliqués causés par le vaccin contre le Covid-19. Mais c'est faux. L'influenceur sud-coréen, Park Jung-kyu, n'est pas décédé. Il a déclaré dans une vidéo ultérieure s'être évanoui à cause de la fatigue. Il a depuis ajouté que les médecins pensent qu'il souffre d'épilepsie. Enfin, il n'y a à ce jour aucune preuve scientifique qui étayerait la thèse de "morts subites" liées aux vaccins."Un 'streamer' coréen meurt subitement lors d'une diffusion en direct", affirment des internautes partageant une vidéo visionnée plus de 50.000 fois sur Twitter, Facebook, Telegram, Odysee, YouTube ou encore VKontakte en quelques jours.

L'extrait vidéo de 28 secondes montre quatre personnes en train de parler, avant que celle la plus à gauche ne se tourne et s'effondre.

"Regardez ce qu'il lui arrive avant de tomber... Il semble chercher quelque chose", ajoutent certains internautes.

Capture d'écran d'une publication Twitter, réalisée le 07/12/2022Des affirmations similaires ont été partagées en anglais sur Twitter et YouTube - culminant à plus de 5 millions de vues - et en coréen.

Dans les publications, plusieurs internautes évoquent une mort "subite", "soudaine" ou utilisent l'emoji "seringue", en référence à la théorie - infondée - de décès inexpliqués causés par le vaccin contre le Covid-19.

Certains utilisent même le mot-clé #DiedSuddenly ("Mort subitement") du nom d'un récent "documentaire" américain qui reprend plus largement la thèse d'un complot mondial qui utiliserait la vaccination pour réduire la population.

Capture d'écran d'une publication Twitter réalisée le 07/12/2022 Capture d'écran d'une publication Twitter réalisée le 07/12/2022 

 

Capture d'écran d'une publication sur Telegram réalisée le 07/12/2022Dans les commentaires, on retrouve également ces mentions du "documentaire" Died Suddenly, des "morts subites" et des vaccins contre le Covid-19.

Capture d'écran de différents commentaires réalisée le 07/12/2022 ( Chloé RABS)Cependant, les affirmations sont fausses.

Premièrement, l'influenceur qui s'effondre sur la vidéo n'est pas mort.

Sur YouTube, on retrouve ce même extrait vidéo, publié le 26 novembre 2022, intitulé en coréen : "K fait une crise d'épilepsie".

"K" est le pseudonyme que l'influenceur sud-coréen Park Jung-kyu utilise sur la plateforme de "livestream" (diffusion en direct) AfreecaTV.

Dans une vidéo publiée sur cette plateforme, le 27 novembre 2022, Park Jung-kyu explique à ses fans qu'il s'est évanoui pendant un direct présenté par Yeom Bo-sung, un autre influenceur, plus tôt dans la journée.

( Chloé RABS)"Après avoir salué les deux femmes [que l'on peut voir dans la vidéo], je me suis senti ivre tout d'un coup avant [de tomber], alors que je n'avais pas bu d'alcool", explique Park Jung-kyu dans la vidéo.

Il ajoute également qu'il était extrêmement fatigué et qu'il n'avait pas dormi les deux nuits précédentes. Il présente ses excuses à ses fans pour les avoir inquiétés, et précise qu'il s'est déjà évanoui comme ça "plusieurs fois auparavant".

Dans une autre vidéo publiée sur son compte le même jour, il déclare qu'il reprendra les streams (directs) "quand [il ira] mieux", après une visite à l'hôpital. Il a d'ailleurs précisé, le 4 décembre 2022, que les médecins pensent qu'il souffre d'épilepsie.

De plus, concernant les références aux vaccins contre le Covid-19, il n'y a à ce jour aucune preuve scientifique qui étayerait les affirmations du "documentaire" Died Suddenly ou plus largement de la thèse de "morts subites" liées aux vaccins, comme expliqué dans cet article de vérification.

Le "syndrome de la mort subite des adultes" (SADS) ne fait pas partie des effets secondaires répertoriés en France par le site officiel vaccination-info-services à la date du 5 décembre 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.