Non, le nombre de "décès vérifiés" du Covid-19 au Portugal n'est pas de 152

Non, le nombre de "décès vérifiés" du Covid-19 au Portugal n'est pas de 152

publié le lundi 26 juillet 2021 à 18h32

Des publications partagées plusieurs centaines de fois sur les réseaux sociaux depuis fin juin prétendent qu'un tribunal portugais a affirmé que le nombre de "décès vérifiés" du Covid-19 dans le pays entre janvier 2020 et avril 2021 est plus de 100 fois inférieur au bilan officiel, qui fait état de quelque 17.000 morts. En réalité, le chiffre cité dans ces publications correspond aux décès attestés par des médecins d'un institut placé sous la tutelle du ministère de la Justice. Or, la grande majorité des certificats de décès dus au coronavirus sont délivrés par des médecins rattachés au ministère de la Santé."Selon la décision, le nombre de décès vérifiés dus au #COVID-19 de janvier 2020 à avril 2021 n'est que de 152 et non d'environ 17 000 comme le prétendent les ministères", écrit une internaute sur Facebook.

Capture d'écran Facebook prise le 26/07/2021"Les ministères avançaient le nombre de 17 000 décès, mais selon la décision du tribunal, le nombre de décès vérifiés entre janvier 2020 et avril 2021 n’est en fait que de… 152 ! Soit 0,9% de la « réalité gouvernementale ». Tous les autres sont décédés pour diverses raisons, bien que leur test PCR fût positif", écrit de son côté le site Nice Provence Info.

Le document judiciaire vers lequel renvoient ces deux publications mentionne bien "152 certificats de décès", mais sans jamais préciser que ce chiffre correspond à l'ensemble des certificats de décès délivrés au Portugal sur la période.

"Après analyse de la base SICO, du 01/01/2020 au 18/04/2021 (...), 152 certificats de décès dont la cause principale était le Covid-19 ont été délivrés par des médecins travaillant sous la tutelle du ministère de la Justice (INMLCF)", peut-on lire à la page 7 (voir ci-dessous).

( Remi BANET)Interrogé par l'AFP, le ministère portugais de la Justice a expliqué qu'une "grande majorité des certificats de décès (...) sont délivrés par des médecins rattachés au ministère de la Santé" et non par ceux sous la tutelle du ministère de la Justice, comme c'est le cas des médecins de l'Institut national de médecine légale et des sciences médico-légales cités dans le document ci-dessus (INMLCF).

Selon le ministère de la Justice, le chiffre cité dans les publications ne contredit en rien les statistiques officielles du pays.

"Au 18/04/2021, 152 certificats de décès liés au Covid-19 émis par des médecins travaillant sous la tutelle du ministère de la Justice avaient en effet été recensés par l'équipe d'enregistrement de la DGS [Direction générale de la santé] (...) A la même date du 18/04/2021, un total de 16.945 décès dus au Covid-19 avait été enregistré. Il est à noter que les autopsies médico-légales pratiquées par des médecins exerçant sous la tutelle du ministère de la Justice sont pratiquées en cas de mort violente ou de cause inconnue, sauf s'il existe des informations cliniques suffisantes qui, associées au reste des éléments, permet de conclure, avec certitude, à l'inexistence de soupçon de crime ou délit. En d'autres termes, les autopsies médico-légales visent à étayer l'enquête pénale et ne sont donc pas réalisées systématiquement", a précisé le ministère.

Selon la Direction générale de la santé portugaise, au 26 juillet 17.301 personnes étaient mortes du Covid dans le pays.

Capture d'écran du site de la Direction générale de la Santé prise le 20/07/2021 ( DR)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.