Non, le Maroc n'a pas livré une cargaison de masques et de respirateurs à New York

Non, le Maroc n'a pas livré une cargaison de masques et de respirateurs à New York

, publié le jeudi 07 mai 2020 à 19h38

Une publication relayée sur Facebook prétend qu'une "première cargaison" de masques et de respirateurs de "fabrication marocaine" est arrivée à New York. Une information démentie par le ministère marocain de l'Industrie, qui précise toutefois vouloir se lancer dans l'exportation de masques une fois le marché local "sécurisé". 

"La première cargaison de 25.000 masques marocains est arrivé à New-York aujourd'hui avec 450 respirateurs de fabrication marocaine sur un avion affrété par UPS de Casablanca (...) Le Maroc du Roi Mohammed VI est devenue le 2ème producteur mondial de masques derrière la Chine", a publié un internaute sur Facebook le 2 mai.


Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 06 avril 2020.

L'information, partagée 2.300 fois en cinq jours sur le réseau social, n'apparaît toutefois sur aucune source d'information officielle, ni dans les médias marocains. 

Contacté par l'AFP, le ministère marocain de l'Industrie a formellement démenti les informations contenues dans cette publication.

Taoufik Moucharraf, le porte-parole du ministère, précise toutefois que "quatre entreprises fabriquant des masques au Maroc sont autorisées à exporter 50% de leur production pour autant que les tissus servant à la production soient importés".

Le ministre de l'Industrie "compte généraliser cette autorisation d'exportation dans les prochaines semaines, mais il faut d'abord sécuriser le marché local", ajoute-t-il. 

Le Maroc vise l'exportation

Par ailleurs, la photo utilisée pour illustrer la publication sur Facebook est une photo de l'AFP prise au Maroc. Elle montre des ouvrières emballant des masques de protection jetables dans une usine à Casablanca, le 10 avril dernier. 


Des ouvrières dans une usine de production de masques, à Casablanca, le 10 avril 2020.
(AFP / Fadel Senna)

Dans le royaume, où le port du masque est obligatoire depuis le 7 avril, la distribution de masques dans les commerces a connu quelques couacs à ses débuts avec des problèmes de logistique pour la distribution dans les grandes surfaces, mais aussi de spéculation avec des "achats excessifs et des trafics", avait signalé au Parlement le ministre de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy, fin avril. 

Les masques sanitaires sont produits par une trentaine d'entreprises textile, qui fabriquent désormais 7 millions de masques par jour, selon les chiffres du ministère de l'Industrie. Les masques sont vendus 80 centimes l'unité (environ 7 centimes d'euro) avec des subventions du fonds spécial d'urgence abondé par l'Etat et par des donations. 

Le Maroc a instauré le 20 mars dernier un état d'urgence sanitaire musclé avec confinement obligatoire, déplacement soumis à permis spécial et port du masque, sous le contrôle étroit des forces de l'ordre massivement déployées sur le terrain.

Un plan de déconfinement sera présenté le 18 mai au Parlement, deux jours avant l'échéance des mesures d'exception. Un comité de veille économique chargé de suivre l'impact de la crise sanitaire a proposé un déconfinement progressif à compter du 20 mai mais les responsables gouvernementaux restent prudents.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.