Non, le "directeur de campagne" de Joe Biden n'a pas été "arrêté pour fraude électorale"

Non, le "directeur de campagne" de Joe Biden n'a pas été "arrêté pour fraude électorale"

, publié le vendredi 20 novembre 2020 à 12h09

Un article partagé plus d'un millier de fois sur les réseaux sociaux depuis le 17 novembre affirme que "le directeur de la campagne" de Joe Biden a été "arrêté pour fraude électorale". C'est faux : le responsable démocrate texan mis en cause dans l'article n'a été ni arrêté ni poursuivi, selon la justice et la police américaine. 

"Le directeur démocrate de la stratégie politique de l'État du Texas pour la campagne présidentielle de Joe Biden a été arrêté pour fraude électorale.​ (...) Dallas Jones a été officiellement accusé d'avoir aidé à diriger une opération illégale de collecte de bulletins de vote", écrit le site d'extrême droite Europe Israël News, déjà épinglé à plusieurs reprises pour la diffusion de fausses informations (comme ici et ici).


Capture d'écran Twitter prise le 20/11/2020


Capture d'écran Facebook prise le 20/11/2020

Plus de dix jours après l'annonce de la victoire du démocrate Joe Biden, Donald Trump n'en démord pas : "c'était une élection truquée", "j'ai gagné", a-t-il encore affirmé mercredi dans une série de tweets, faisant état, sans preuves, d'irrégularités lors de l'élection, alors qu'il est contredit par ses propres agences.

Son équipe a lancé de multiples recours en justice, mais en l'absence d'éléments probants accréditant l'hypothèse de fraudes électorales massives, la plupart de ces recours ont été rejetés par les tribunaux, comme nous l'expliquions dans cette dépêche. 

Parmi eux, un recours déposé en septembre par des Républicains visait à empêcher le greffier du comté de Harris (Texas) d'avancer la date d'ouverture du vote par correspondance au 13 octobre, alors que la date avait été initialement fixée au 19 octobre.

Ce recours, dans lequel Dallas Jones, un des responsables de la campagne démocrate au Texas, était accusé de participer à une opération illégale de collecte de bulletins de vote dans le comté de Harris, a depuis été rejeté.

M. Jones n'a quant à lui pas été arrêté, ni poursuivi, comme en attestent les archives judiciaires du comté texan, qui ne contiennent aucune trace d'arrestation, de poursuite ou de condamnation.

"Je n'ai pas été arrêté. Ce sont des accusations créées de toutes pièces. Elles ne reposent sur rien", a affirmé au New York Times le responsable démocrate.

Ce dernier n'est d'ailleurs pas le "directeur de la campagne" de Joe Biden - rôle qui a été tenu par Jen O'Malley Dillon -, contrairement à ce qu'affirme le titre de Europe Israël News.

Jodi Silva, porte-parole de la police de Houston (siège du comté de Harris), a confirmé par téléphone à l'AFP que M. Jones n'a pas été interpellé, et qu'aucune charge n'a été retenue contre lui.

"Je n'ai pas connaissance d'une quelconque arrestation ni d'une enquête" contre le responsable démocrate, a également indiqué dans un courriel à l'AFP Douglas Rey, l'avocat du greffier du comté de Harris, qualifiant les accusations contre M. Jones de "fantasmes".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.