Non, la pommade au menthol et les produits dérivés de l'eucalyptus ne permettent pas d'éviter ou d'éliminer le Covid-19

Non, la pommade au menthol et les produits dérivés de l'eucalyptus ne permettent pas d'éviter ou d'éliminer le Covid-19

, publié le mardi 14 juillet 2020 à 16h46

Des publications sur les réseaux sociaux recommandent d'utiliser le mentholatum (pommade au menthol) et des produits dérivés de l'eucalyptus pour éviter le Covid-19, ou l'éliminer de l'environnement et des surfaces. Ces recommandations, largement partagées, n'ont en réalité aucun fondement scientifique. Et si ces produits peuvent soulager certains symptômes, ils n'éliminent pas le nouveau coronavirus.

Ces publications circulent sur Facebook depuis mars dernier au moins. Elles ont été partagées plusieurs milliers de fois en espagnol et en français. Elles recommandent d'une part, d'utiliser la pommade au menthol (mentholatum) dans le nez pour que "le virus n'entre pas et meurt". 


Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 13 juillet 2020.

D'autre part, le même texte assure dans une syntaxe incohérente, laissant penser qu'il s'agit d'une traduction automatique, que des médecins de l'université de la Havane à Cuba ont "confirmé et démontré que le COVID -19 ne se développe pas dans des environnements où 1,8 Epoxy-p-menthane, mieux connu sous le nom de Eucalyptus, est utilisé". 

Il y est affirmé qu'une série de tests a permis de démontrer que le Covid-19 ne tolère pas l'agent antiseptique qui se trouve dans l'eucalyptus et c'est pour cette raison qu'il est recommandé "d'avoir des branches d'eucalyptus dans les chambres, ou des vapeurs avec de l'huile d'eucalyptus ou des branches pour éviter * COVID -19".

Le mentholatum peut soulager les symptômes

Attention, ces affirmations sont infondées. Le mentholatum, qui est une pommade composée de camphre et de menthol, est connu pour soulager les symptômes de toux, de rhume et de congestion nasale. Il ne permet pas de lutter contre le Covid-19 en empêchant le virus de pénétrer le corps humain comme le prétend la publication. 

La Bibliothèque américaine de médecine, la plus importante du domaine médicale, attribue au camphre, l'huile extraite du bois du Camphrier (Cinnamomum Camphora), des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Aucun traitement en lien avec le Covid-19 n'y est mentionné.

Une information confirmée par Dr Eduardo de Vito, pneumologue et professeur à la faculté de médecine de l'Université de Buenos Aires. Contacté par l'AFP, il nous a confirmé qu'"il n'a pas été prouvé" que le mentholatum empêche le virus de pénétrer le corps humain ou qu'il l'élimine.

L'eucalyptus n'est pas recommandé pour traiter les surfaces

Concernant l'eucalyptus, dont les mérites contre le Covid-19 sont également vantés par ces publications, la bibliothèque américaine indique que son huile est un produit utilisé dans les traitements contre la toux, l'asthme, la bronchite et d'autres affections des voies respiratoires.

Toutefois, si ses caractéristiques antibactériennes et fongicides ont été prouvées, ses propriétés contre le nouveau coronavirus ne sont là encore pas mentionnées par cette référence médicale.

Pour le Dr. Justino Regalado, directeur adjoint de la pneumologie à l'Institut national des maladies respiratoires du Mexique, il s'agit d'un produit traditionnel à base de plantes qui aide à résoudre certains problèmes des voies respiratoires supérieures. On ne peut pas affirmer que l'eucalyptus aide à prévenir et à éliminer le nouveau coronavirus, a-t-il indiqué à l'AFP.

"Affirmer qu'il va éviter la contagion est un peu risqué, car je ne pense pas que des tests aient été effectués pour mesurer l'agressivité du virus sur les voies respiratoires supérieures et les muqueuses en cas d'exposition à l'eucalyptus (...) on ne peut pas dire qu'il permet d'éviter que le virus se colle à la gorge, au nez ou aux yeux", a-t-il ajouté.

Le Dr. Regalado réfute également son efficacité pour éliminer le Covid-19 des environnements et sur les surfaces. Pour cela, le chlore ou l'hypochlorite de sodium sont la meilleure option, dit-il.

Pas de traitement spécifique 

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "certains remèdes occidentaux, traditionnels ‎ou domestiques peuvent apporter du ‎confort et soulager les symptômes de la ‎Covid-19 dans le cas d'une infection ‎bénigne, mais aucune étude n'a permis de ‎démontrer l'efficacité d'un médicament ‎actuel pour prévenir ou traiter la maladie". 

Une recherche dans la base de données de la bibliothèque médicale américaine avec des mots-clés tels que "eucalyptus + COVID-19", "mentholatum + COVID-19" et "COVID-19" en plus d'autres composants du nom commercial de la pommade au menthol n'a donné aucun résultat en lien avec le nouveau coronavirus.

Nous avons également effectué une recherche sur internet avec les mots-clés "Université de La Havane" et "eucalyptus"  pour trouver une publication scientifique qui aurait été à la source des recommandations virales, mais il n'en existe pas. 

L'Université de la Havane citée à tort dans le texte, a émis plusieurs recommandations pour lutter contre le virus. Toutefois, son programme de prévention ne mentionne à aucun moment l'eucalyptus.

Ainsi, bien qu'ils aient des propriétés bénéfiques pour la santé, il n'existe à ce jour aucune preuve que le mentholatum ou l'eucalyptus aident à prévenir ou à éliminer le Covid-19.

Traduit de l'espagnol par Salsabil Chellali.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.