Non, l'intendant de l'équipe ghanéenne n'avait pas oublié les maillots de l'équipe pour le Mondial

Non, l'intendant de l'équipe ghanéenne n'avait pas oublié les maillots de l'équipe pour le Mondial

publié le mercredi 30 novembre 2022 à 15h28

Les maillots de la sélection du Ghana, oubliés par "l'intendant" de l'équipe "au pays" à l'occasion du Mondial? C'est en tout cas ce qu'affirment plusieurs publications partagées dans des pays africains comme le Cameroun ou la Côte d'Ivoire. Les internautes affirment même que "la fédération [ghanéenne] craint de ne pas les avoir à temps" pour le début de la compétition "à cause de la lenteur des services postaux ghanéens". C'est faux, selon la Fédération ghanéenne de football. Par ailleurs, les joueurs ont porté le maillot officiel du Ghana lors de leur premier match de poule du Mondial contre le Portugal, le 24 novembre."INCROYABLE ! L'intendant du Ghana a oublié les maillots de la sélection au pays", s'étonnent plusieurs internautes et pages africaines sur les réseaux sociaux. Ils affirment même que les maillots seront "acheminés" au Qatar mais que la Fédération ghanéenne craignait "de ne pas les avoir à temps pour le 1er match à cause de la lenteur des services postaux ghanéens". Ces publications ont commencé à circuler sur Facebook et Twitter le 15 novembre, un peu plus d'une semaine avant le premier match du Ghana, face au Portugal, lors du Mondial-2022.

Capture d'écran d'une publication Facebook réalisée le 29 novembre 2022Elles ont été partagées plus de 1.200 fois depuis cette date sur Facebook (1, 2,...). La rumeur a également beaucoup circulé sur Twitter (1, 2, 3,...), notamment relayée par des comptes certifiés spécialisés dans l'actualité du foot.

Capture d'écran d'une publication Twitter réalisée le 29 novembre 2022Cette fausse information a fait son apparition sur Facebook le matin du 15 novembre, selon l'outil d'analyse des réseaux sociaux CrowdTangle. Plusieurs publications repérées par l'AFP sur cette plateforme citent comme source Marc Chouamo, un journaliste camerounais qui a tweeté ces affirmations ce même jour à 8h59.

Mais le premier tweet relayant cette histoire retrouvé par l'AFP a été publié plusieurs heures avant, vers 6h du matin, par un compte nommé "Coupe d'Afrique des Nations 2023" cumulant plus de 25.000 abonnés.

Capture d'écran d'une recherche Twitter, réalisée le 29 novembre 2022 Capture d'écran d'un tweet, réalisée le 29 novembre 2022 

 

"Aucun problème de maillot"La rumeur a par la suite été reprise par plusieurs sites et blogs locaux (1, 2, 3...), certains allant jusqu'à se demander s'il fallait "affréter un vol spécial pour acheminer les maillots vers le Qatar ou [s'il allait] falloir jouer avec des maillots qui seront achetés dans les magasins" locaux.

Pourtant, il s'agit d'une fausse information: "les Black Stars n'ont aucun problème de maillot", a tweeté le secrétaire général de la Fédération ghanéenne de football Prosper Harrison Ado quelques heures après le début de la propagation de cette rumeur en ligne, le 15 novembre.

"Puma [la marque partenaire officielle de l'équipe nationale ghanéenne, ndlr] a ENVOYÉ l'équipement des Black Stars, dont les maillots de match, directement à Doha comme prévu", a-t-il ajouté, précisant qu'"une partie de cet équipement est utilisée par les joueurs dans leur camp d'entraînement".

Les footballeurs ghanéens, notamment pris en photo le 21 novembre par l'AFP lors d'un entraînement à Doha, portent en effet tous la même tenue : un maillot rouge siglé Puma avec un short gris.

Le défenseur ghanéen Denis Odoi fait un contrôle lors d'un entraînement à l'Aspire Zone, à Doha (Qatar), le 21 novembre 2022 ( AFP / KHALED DESOUKI)Et contrairement aux spéculations des internautes qui s'inquiétaient que les maillots du pays arrivent trop tard pour le premier match opposant le Ghana au Portugal le 24 novembre, plusieurs clichés de l'AFP montrent que les joueurs ont bien pu porter leur maillot officiel blanc orné d'une étoile et d'un liseré rouge, jaune et vert, aux couleurs du drapeau national.

L'attaquant ghanéen Inaki Williams fait un contrôle lors du match de poule entre le Portugal et le Ghana, au stade 974 à Doha (Qatar), le 24 novembre 2022 ( AFP / PATRICIA DE MELO MOREIRA) L'attaquant portugais Cristiano Ronaldo et le défenseur ghanéen Daniel Amartey suivent la balle des yeux lors du match opposant leurs deux pays au Stade 974 à Doha (Qatar), le 24 novembre 2022. ( AFP / ODD ANDERSEN) 

 

On peut vérifier aisément qu'il s'agit bien là du maillot officiel conçu et annoncé notamment sur Twitter par Puma des mois avant le début du Mondial, en mai 2022. La tenue de réserve des Ghanéens, qu'ils portent lorsque leur première tenue risque d'être confondue visuellement avec celle de leurs adversaires, est elle rouge vif, reprenant le drapeau ghanéen de manière stylisée sur la poitrine - mais distincte du maillot rouge porté lors de l'entraînement du 21 novembre à Doha.

Rêves ghanéensCe premier match s'est soldé par une défaite pour les "Black Stars": ils ont été battus 3-2 par les Portugais, grâce notamment à un penalty de Cristiano Ronaldo, devenu le premier joueur à marquer lors de cinq Coupes du monde différentes.

Mais quatre jours plus tard, le 28 novembre, dans un match à rebondissements où les attaques ont pris le dessus sur les défenses, le Ghana emmené par son capitaine André Ayew a fini par s'imposer contre la Corée du Sud (3-2) à Doha, et peut rêver désormais des huitièmes du Mondial-2022.

Les "Black Stars" parviendront-ils à rééditer les exploits des Coupes du monde 2006 et 2010 ? En Allemagne, ils avaient atteint les huitièmes, avant d'être éliminés par le Brésil de Ronaldo. En Afrique du Sud, ils avaient été sortis en quarts de finale aux tirs au but, lors d'un match mémorable contre l'Uruguay.

L'attaque ghanéen Asamoah Gyan se cache le visage dans les mains après la défaite ghanéenne aux tirs au but lors du quart de finale entre l'Uruguay et le Ghana, le 2 juillet 2010, pendant la Coupe du monde à Johannesbourg (Afrique du Sud). ( AFP / ROBERTO SCHMIDT)Au Qatar, pour leur quatrième participation à une Coupe du monde, les joueurs d'Otto Addo se sont donné les moyens de s'offrir une sorte de 16e de finale contre l'Uruguay le 2 décembre. L'occasion sera belle au stade Al-Janoub de Doha, de venger la main de Luis Suarez au Mondial-2010, à la fin d'une prolongation de légende, et le penalty raté de Gyan Asamoah, qui aurait pu faire du Ghana la première sélection africaine en demies d'un Mondial.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.