Non, l'Algérie et le Maroc ne figurent pas parmi les 15 pays au monde comptant le plus de travailleurs du sexe

Non, l'Algérie et le Maroc ne figurent pas parmi les 15 pays au monde comptant le plus de travailleurs du sexe

, publié le mardi 20 octobre 2020 à 12h49

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux arabophones prétend que l'Algérie (ou le Maroc) figure en deuxième position d'un classement Onusida des pays comptant le plus de prostitués. Cette information est erronée. Si la vidéo continue de circuler  au Maghreb, son auteur l'a supprimée, reconnaissant une erreur. En effet, aucun classement d'Onusida ne classe ces deux pays en tête des pays où la prostitution est la plus répandue.


Capture d'écran prise Youtube le 19 octobre 2020.

Sur YouTube, Facebook et Twitter, la vidéo du classement des pays comptant le "plus de prostitués", est relayée avec un texte en arabe signalant que l'Algérie occupe la deuxième place sur cette liste. Diffusée depuis le 15 septembre au moins, elle a été visionnée quelques milliers de fois.

Dans la vidéo, extraite de Tik Tok (logo en bas à droite), apparaît le vlogueur américain Luke Rockwell. Il s'y exprime en anglais pour donner le classement des pays ayant recensé le plus grand nombre de prostitués, en citant comme source Onusida, le Programme des Nations Unies de lutte contre le VIH/Sida.

Le Maroc au deuxième rang ?

Une autre vidéo, tout à fait similaire, faisant apparaître le Maroc en deuxième position, semble être une parodie.


Capture d'écran prise sur Youtube le 19 octobre 2020.

En regardant attentivement l'extrait, nous nous apercevons que cette vidéo a été manipulée. 

En effet, le drapeau algérien apparaît brièvement à la 54e seconde avant de disparaître au profit de celui du Maroc. Le logo de l'application d'édition vidéo, Glitch Cam, est visible en bas à droite de l'image. 

Suppression de la vidéo originale

Nous avons recherché la vidéo initiale publiée par Luke Rockwell, mais sans succès. 

Elle n'apparaît sur aucun de ses profils sur les réseaux sociaux (Tik Tok, Instagram, Facebook). 

Nous avons toutefois trouvé une autre vidéo du professeur d'anglais, dans laquelle il revient sur ce classement et présente des excuses pour l'erreur commise. 

Il explique avoir supprimé la vidéo de ses réseaux sociaux après s'être rendu compte d'une incohérence dans les données utilisées. 



"J'ai supprimé la vidéo car je pense que l'information est incorrecte. Le pourcentage au regard de la population algérienne n'a aucun sens", a commenté Luke Rockwell, expliquant qu'ayant très peu de followers algériens, il a choisi de ne pas publier ces excuses sur ses propres profils sur les réseaux sociaux. 

Contacté par l'AFP, Luke Rockwell nous a confirmé avoir supprimé la vidéo originale.

"Les données que j'ai utilisées venaient d'une page Wiki avec des liens vers différentes références. C'était en dessous de la catégorie Onusida. Après la polémique suscitée par ma vidéo, j'ai de nouveau consulté les données", explique-t-il. 

Ne trouvant plus les références en ligne, "j'ai supprimé la vidéo et présenté des excuses que j'ai partagées avec quelques personnes pour rediffuser", poursuit-il.

Les données d'Onusida 

Le programme Onusida lutte contre l'épidémie de Sida dans le monde et s'intéresse particulièrement aux travailleurs du sexe, chez qui la prévalence au VIH est en moyenne 12 fois plus élevée par rapport à la population générale.


Capture d'écran des données Onusida, prise le 19 octobre 2020.

Nous avons consulté les données du programme par pays (disponibles ici). Aucune estimation du nombre de travailleurs du sexe n'y figure pour l'Algérie.

Pour le Maroc, cette population est estimée à 72.000 personnes en 2017, selon le programme onusien.

Le désarroi financier des prostituées qui travaillent dans les villes touristiques du royaume, notamment à Marrakech, a fait l'objet de quelques articles dans les médias locaux, après sept mois de fermeture des frontières à cause de la pandémie de nouveau coronavirus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.