Non, il n'y a pas eu 9 disparitions et 4 morts en une semaine dans le quartier du Carré à Liège

Non, il n'y a pas eu 9 disparitions et 4 morts en une semaine dans le quartier du Carré à Liège

publié le lundi 18 octobre 2021 à 17h26

Des publications partagées plus d'un millier de fois sur Facebook en cinq jours affirment que dans un quartier festif de Liège, il y a eu en une semaine 9 disparitions, 4 morts dont 2 meurtres, plus de 100 bagarres et une dizaine de plaintes déposées pour des abus sexuels. C'est faux, ont confirmé à l'AFP la police et le parquet de Liège. Il y a bien eu 6 enlèvements de quelques heures aux alentours du Carré, mais toutes les personnes ont été retrouvées.La rumeur circule sur les réseaux sociaux depuis moins d'une semaine. Elle affirme que dans le Carré, un quartier festif de Liège, il y a eu en seulement une semaine 9 disparitions, "dont 3 (individus) non retrouvés" au moment de la publication, "4 morts dont 2 meurtres","plus de 100 bagarres qui ont dégénéré" ainsi qu'une dizaine de plaintes de filles "ayant été abusée sexuellement". 

"Faites attention à vous !", écrit cette internaute qui relaie ces chiffres dans une publication partagée 919 fois depuis le 14 octobre 2021. "Faites attention à vous quand vous sortez a Liège", alerte cet autre.

Capture d'écran de la publication fausse réalisée sur Facebook le 18/10/2021L'AFP a contacté la police de Liège le 18 octobre 2021. La porte-parole Jadranka Lozina a qualifié ces chiffres de "complètement faux".

Début octobre, le quartier du Carré a été le théâtre d'une série d'enlèvements, qui duraient plusieurs heures: les auteurs kidnappaient des jeunes rentrant chez eux après une soirée, les dépouillaient de leur téléphone portable et de leur carte bancaire, puis les abandonnaient à Seraing, une ville voisine de Liège.

En tout, six enlèvements ont eu lieu. Contrairement à ce qu'affirment ces publications, toutes les victimes ont été retrouvées, a assuré Jadranka Lozina.

Les trois auteurs présumés de ces enlèvements ont été interpellés dans la nuit du 7 au 8 octobre 2021 et deux d'entre eux ont été placés sous mandat d'arrêt.

Selon la porte-parole de la police, la rumeur a été amplifiée par l'intervention de la police dans le Carré le 11 octobre, pour "une bagarre avec des coups de ciseaux", qui a fait deux blessés mais aucun mort. Trois suspects ont été arrêtés.

Depuis le mois de septembre, la police de Liège a enregistré un cas d'abus sexuel dans le quartier. L'auteur a été intercepté.

"Quand on compare les chiffres des trois dernières années, on constate une diminution des faits de violence dans le Carré de Liège, mais une aggravation de la violence des faits", a expliqué Jadranka Lozina, ajoutant que "les effectifs de la police ont été augmentés" dans ces rues, afin de rétablir un sentiment de sécurité.

Le parquet de Liège a confirmé à l'AFP le 18 octobre 2021 que les chiffres relayés dans ces publications sont faux. "Nous avons intercepté une bande de trois auteurs ayant enlevé et dévalisé plusieurs étudiants rentrant de sortie à Liège. Cette bande est actuellement détenue", a déclaré Damien Leboutte, le procureur de la division de Liège.

Sur son compte Facebook, la police de Liège a formellement démenti les chiffres relayés dans les publications que nous vérifions. Elle a également partagé des conseils de prévention: surveiller sa consommation d'alcool, garder ses consommations sous surveillance pour éviter tout ajout de drogue, sortir en groupe du quartier du Carré, ne jamais laisser un ami rentrer seul, etc...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.