Non, cette vidéo ne montre pas une émeute en Espagne

Non, cette vidéo ne montre pas une émeute en Espagne

, publié le mardi 02 mars 2021 à 11h09

Une vidéo partagée plus d'un millier de fois sur Facebook depuis le 27 février est présentée comme montrant une "révolution" qui aurait démarré "en Espagne". Mais les images, sur lesquelles des policiers sont la cible d'une pluie de projectiles, ont été prises fin 2017 en Argentine, lors d'une manifestation contre une réforme polémique du régime des retraites. 

"La révolution a commencé en Espagne ?", s'interroge l'auteur de l'un des posts Facebook relayant cette vidéo.


Captures d'écran Facebook prises le 02/03/2021

Sur les images, de mauvaise qualité, des manifestants avancent face à une colonne de policiers. Une pluie de projectiles s'abat sur leurs boucliers. Plusieurs policiers se retrouvent acculés contre des grilles anti-émeutes. Des pavés volent en leur direction.

Ces images n'ont pas été prises en Espagne, contrairement à ce qu'affirment les publications susmentionnées, mais à 10.000 kilomètres de là.

"Elle date de quand cette vidéo ? Où se passe tout cela en Espagne ?", s'interroge un internaute dans les commentaires. "Argentine et je dirais 2017", répond un autre.


Capture d'écran Facebook prise le 02/03/2021

Une recherche sur Facebook sur l'année 2017 grâce à l'outil WhoPostedWhat et avec des mots-clés en espagnol ("policía", "manifestantes") permet de remonter jusqu'à des images similaires publiées le 18 décembre 2017 et présentées comme ayant été tournées aux abords du Congrès argentin.

Une comparaison de la vidéo virale sur Facebook avec des images disponibles sur Google Maps permet de confirmer que la scène a eu lieu sur la plaza del Congreso (place du Congrès), à Buenos Aires (ici même).


Comparaison d'une capture d'écran de la vidéo Facebook prise le 02/03/2021 et d'une image Google Maps

"La mobilisation contre une réforme du régime des retraites que les députés argentins examinaient lundi a provoqué de violents affrontements à Buenos Aires entre la police et des manifestants", indiquait une dépêche AFP du 18 décembre 2017.

"La plupart des contestataires, rassemblés à l'appel de syndicats et de partis politiques d'opposition, ont manifesté pacifiquement, mais plusieurs centaines de casseurs ont défié les forces de l'ordre en leur jetant des pierres avant le début de la marche devant le parlement", précisait l'AFP.

Un mois plus tard, le 28 janvier 2018, le site argentin Infobae avait publié les images que nous vérifions sur Facebook, les présentant comme des "images inédites" prises le 18 décembre 2017 sur la place du Congrès.


Capture d'écran du site infobae.com prise le 02/03/2021

Une photo publiée le 18 décembre 2017 par l'agence officielle argentine Télam permet de confirmer que la vidéo a bien été prise ce même jour à Buenos Aires.

Sur cette photo, un policier est au sol, traîné par des collègues. Deux manifestants - l'un en short rouge, l'autre au t-shirt relevé - apparaissent au premier plan, menaçant les policiers, une scène également visible dans la vidéo virale sur Facebook.


Comparaison entre une photo Télam et une capture d'écran de la vidéo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.