Non, cette vidéo ne montre pas une bagarre entre membres du M5-RFP au Mali

Non, cette vidéo ne montre pas une bagarre entre membres du M5-RFP au Mali

, publié le jeudi 19 novembre 2020 à 17h14

Des publications virales sur les réseaux sociaux au Mali prétendent montrer la vidéo d'une bagarre impliquant Mohamed Aly Bathily, un des dirigeants du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). C'est faux: cette altercation s'est déroulée le 7 novembre à l'aéroport de Bamako entre des représentants des Maliens de l'étranger.

La vidéo dure 22 secondes. On y voit deux hommes au corps à corps, d'autres tentent de les séparer. Un homme en boubou blanc et portant un masque chirurgical sur le visage semble le plus vindicatif.

Il s'agit de "Mohamed Aly Bathily en mode box à la dernière conférence de M5-RFP", affirme une publication Facebook, partagée plus de 2.400 fois depuis le 13 novembre.

Ce jour-là, le Mouvement du 5-Juin/Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a annoncé lors d'une conférence de presse qu'il renonçait à siéger au Conseil national de la transition (CNT), créé après le renversement en août du président Ibrahim Boubacar Keita par une junte militaire.

Le M5-RFP, coalition de partis et d'organisations de la société civile qui a mené la mobilisation contre le président Ibrahim Boubacar Keïta, dénonce la place trop importante des militaires dans cet organe législatif.


Capture d'écran Facebook, réalisée le 19 novembre 2020



Mais cette vidéo, qui a été abondamment visionnée et relayée (1, 2, 3...), n'a aucun rapport avec le M5-RFP, et l'homme en boubou blanc n'est pas Mohamed Aly Bathily.

L'ancien ministre, âgé de 68 ans, n'était en effet pas présent à cette conférence du 13 novembre. Ses sorties publiques se font rares depuis plusieurs semaines.

Il s'agit en réalité de Kalilou Sofara, membre du Haut conseil des Maliens de l'extérieur (HCME). 

Une altercation à l'aéroport de Bamako 

La séquence a été publiée sur Facebook le 7 novembre, soit six jours avant les publications que nous vérifions, sur le compte Facebook du journaliste Abdoul Momini Bokoum, qui couvre notamment les questions migratoires et des Maliens de l'étranger.

Contacté par l'AFP, Abdoul Momini Bokoum a affirmé être présent lorsque la scène s'est déroulée le 7 novembre dans la "zone fret" de l'aéroport international Modibo Keïta à Bamako. 

Cette bagarre a pour toile de fond une "guerre de leadership" entre le Haut conseil des Maliens de l'extérieur (HCME) et le Conseil de la diaspora malienne (CSDM), a-t-il expliqué.  

Le 7 novembre, la dépouille d'un conseiller consulaire de l'ambassade du Mali au Gabon était rapatriée à l'aéroport de Bamako.

"Quand le corps est arrivé, le chef de la délégation (Makan Sall, ndlr) a expliqué que le président intérimaire de la communauté malienne du Gabon, Mamadou Mery Diawara, l'avait mandaté pour accompagner la dépouille et la remettre à la famille", raconte M. Bokoum.

"Sofara a dit que c'est faux, que Mery Diawara n'est pas le président de la communauté malienne au Gabon", poursuit-il.

Après un bref échange verbal, "Sofara a foncé sur Sall et il l'a blessé à la bouche et la bagarre a commencé", a-t-il ajouté, précisant que la scène a été filmée par Mohamed Cherif Haïdara, le président du Conseil supérieur de la diaspora du malienne (CSDM). 

Cette version a été confirmée à l'AFP par Mohamed Dayfour, le neveu du défunt, que l'on peut voir sur la vidéo en pantalon marron et chemise blanc et bleu.

Ce dernier a ajouté que la famille a par la suite demandé aux deux belligérants de ne pas être présents à l'enterrement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.