Non, cette vidéo ne montre pas des clandestins à la frontière franco-espagnole

Non, cette vidéo ne montre pas des clandestins à la frontière franco-espagnole

, publié le mardi 28 juillet 2020 à 11h29

Une vidéo partagée plus de 1.000 fois sur Twitter depuis le 27 juillet est présentée comme montrant la découverte, par des policiers espagnols, de deux migrants dissimulés dans des matelas "à la frontière franco-espagnole". La vidéo a en réalité été tournée à un poste-frontière entre l'Espagne et le Maroc, à Melilla.

"Le voir pour le croire !...A la frontière franco-espagnole !", écrit l'auteur du tweet.

Sur la vidéo, deux migrants sont découverts par des policiers de la Guardia Civil à l'intérieur de matelas transportés sur le toit d'une voiture blanche.


Capture d'écran Twitter prise le 28/07/2020

Les mêmes images ont été partagées sur Facebook : "Frontière franco-espagnole. Nouveau matelas...", écrit un internaute.

En réalité, cette vidéo a été prise près de 1.000 kilomètres plus au sud, dans l'enclave espagnole de Melilla.

Cette vidéo a été partagée le 30 décembre 2018 par un député espagnol. "Tant qu'il n'y aura pas de #cheminssûrs pour demander l'asile, des situations comme celle-ci continueront de se produire à la #frontièresud de l'#Europe #Melilla #Asile", écrivait Jon Inarritu sur Twitter.

Mientras no haya #víasseguras para solicitar asilo, seguirán produciéndose situaciones como esta en la #FronteraSur de #Europa. #Melilla #Asilo pic.twitter.com/bVMW6jJOVb

- Jon Inarritu (@JonInarritu) December 30, 2018
Plusieurs médias espagnols, dont La Vanguardia, avaient diffusé cette vidéo dans la foulée.

"C'est la première fois que [des passeurs] utilisent des matelas sur le toit d'une voiture pour faire passer des sans-papiers", écrivait le lendemain le quotidien Melilla Hoy. 

Selon l'agence espagnole Efe, citée par le quotidien ABC, les images avaient été tournées au poste-frontière de Farhana, à Melilla.

Plusieurs indices visuels - dont la forme de deux constructions, la localisation d'un passage clouté et l'orientation des véhicules -, visibles sur la vidéo et sur une vue satellite consultée par l'AFP, permettent de confirmer que les images ont bien été prises à ce poste-frontière.


Comparaison des images de la vidéo avec une vue satellite du poste-frontière de Faranha (Google Earth Pro)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.