Non, cette photo d'Adolf Hitler et d'Eva Braun n'a pas été publiée dans le magazine Vogue en 1939

Non, cette photo d'Adolf Hitler et d'Eva Braun n'a pas été publiée dans le magazine Vogue en 1939

publié le jeudi 18 août 2022 à 16h31

Dans la continuité de la rhétorique du Kremlin, relayée depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine, selon laquelle le pays serait acquis à l'idéologie nazie, des internautes partagent sur Facebook et Twitter un visuel comparant Adolf Hitler au président ukrainien Volodymyr Zelensky. D'après la légende accompagnant ces deux clichés, la photo d'Adolf Hitler et de sa compagne Eva Braun aurait été publiée dans le magazine américain Vogue en 1939, et celle de Volodymyr Zelensky et de sa femme Olena Zelenska dans Vogue en 2022. Un parallèle jugé "troublant" par certains de ces internautes, d'autres dénonçant "l'indécence" de la revue de mode. Si le couple présidentiel ukrainien a bien été photographié par Vogue cet été, le magazine indique à l'AFP ne jamais avoir réalisé ni publié ce cliché d'Hitler, que l'on ne retrouve pas non plus dans ses archives de l'époque. Bien que l'origine de cette photo reste inconnue, plusieurs historiens expliquent à l'AFP qu'il ne peut s'agir selon eux d'une archive de presse car le dictateur ne s'est jamais montré officiellement avec Eva Braun, dont l'existence est restée secrète du public jusqu'en 1945. "Hitler en 1939 et Zelensky en 2022. Le magazine VOGUE fait des parallèles troublants !", "C'est juste indécent ! 83 ans plus tard, le magazine Vogue est toujours au top niveau"..., affirment des internautes partageant depuis fin juillet 2022, sur Twitter (1, 2) et sur Facebook (1, 2), un même visuel.

( Alexis ORSINI) ( Alexis ORSINI) 

 

"Oups", "Le poids des mots, le choc des photos", ironisent d'autres publications en français (5, 6) relayant ce comparatif, partagé plus d'un millier de fois sur Twitter et qui circule également sur Facebook en anglais, en espagnol, ou encore en roumain.

Le cliché du couple présidentiel ukrainien a bien été pris pour Vogue par la photographe Annie Leibovitz en juillet 2022, parmi d'autres photos illustrant son portrait d'Olena Zelenska.

Le magazine de mode américain n'a en revanche jamais publié cette photo d'Adolf Hitler et d'Eva Braun en 1939, comme l'AFP a pu le vérifier dans les archives de la Bibliothèque publique d'information (Bpi) de Paris : elle ne figure dans aucun des 24 numéros publiés cette année-là aux Etats-Unis.

"Nous n'avons jamais réalisé de séance photo avec Eva Braun ou Adolf Hitler, et nous n'avons aucune photo d'eux dans nos archives", indique par ailleurs Vogue à l'AFP.

Un cliché pris dans la résidence bavaroise d'HitlerUne recherche d'image inversée permet de retrouver cette photo d'Adolf Hitler et d'Eva Braun sur la banque d'images Alamy.

Capture d'écran réalisée sur le site Alamy le 3 août 2022.Mais on y trouve aussi une version quasi similaire de la photo, où le couple se trouve aux côtés d'une troisième personne : une femme, située au centre du cadre, qui échange un regard avec Hitler tandis qu'Eva Braun, un peu plus loin, regarde dans une autre direction.

Capture d'écran réalisée sur le site Alamy le 3 août 2022. Capture d'écran réalisée sur le site Alamy le 3 août 2022. 

 

D'après la légende associée à l'image, celle-ci montrerait Hitler "dans sa demeure de Berghof", dans les Alpes bavaroises, "avec Eva Braun à droite et Hannelore (sic) Morell, l'épouse de son médecin personnel". Contacté par l'AFP, Alamy indique ne pas disposer de "plus d'information" sur cette archive.

Ce cliché est également consultable sur le site de Bridgeman Images, avec une légende un peu plus précise : "Adolf Hitler, Madame Morell (l'épouse du médecin personnel du Fuhrer) et Eva Braun à Berghof, Berchtesgaden, en Bavière, vers 1940".

Capture d'écran réalisée sur le site Bridgeman Images le 3 août 2022.Contacté par l'AFP, Bridgeman Images n'était pas non plus en mesure de trouver des "informations précises" sur cette photo.

"Les photos prises au Berghof n'auraient jamais pu paraître dans un magazine"Pour Heike B. Görtemaker, historienne et autrice de la biographie "Eva Braun" (Seuil, 2011) jointe par l'AFP, "les photos privées prises au Berghof, comme celle-ci, n'auraient jamais pu paraître dans un magazine" car "le fait d'avoir une compagne ne correspondait pas au mythe soigneusement entretenu du "Fürher" solitaire, qui sacrifie sa vie personnelle pour la cause du peuple allemand."

"Sa relation avec Eva Braun devait donc rester secrète. (...) Le public allemand n'a découvert l'existence d'Eva Braun qu'après 1945. Sous le régime nazi, personne ne connaissait Eva Braun et le cercle de proches d'Hitler", constitué de "15 à 20 personnes" - dont le couple Morell - qui retrouvait Hitler dans sa demeure de Berghof lors des "week-ends et des vacances" -, poursuit la spécialiste.

Comme l'explique à l'AFP Johann Chapoutot, professeur d'Histoire contemporaine à l'université Paris-Sorbonne et co-auteur, avec Christian Ingrao, de la biographie "Hitler" (PUF, 2018), cette photo d'Hitler et de Braun évoque plutôt "un cliché très banal, privé, et pas du tout d'une photo de presse, pour la simple et bonne raison qu'Hitler ne s'est jamais montré, en représentation officielle, aux côtés d'Eva Braun".

"L'un des axes de présentation publique de sa personnalité, c'était de dire qu'il était marié à l'Allemagne et donc qu'il n'avait pas le temps pour ce genre de frivolités", abonde l'historien.

Comme le souligne Heike B. Görtemaker, plusieurs médias étrangers s'étaient cependant intéressés à la demeure bavaroise d'Hitler à l'occasion de reportages photo publiés peu avant les Jeux Olympiques de 1936 à Berlin, la présentant à la manière des "demeures de stars du cinéma" : "Vogue avait d'ailleurs publié un article intitulé 'Mussolini, Hitler et Eden - leur refuge', le 15 août 1936, qui montrait les maisons de ces trois hommes politiques - parmi lesquels deux dictateurs et le Ministre britannique des Affaires étrangères".

Dans ce reportage, que l'AFP a pu consulter à la Bpi, Vogue décrivait notamment le "chalet" d'Hitler comme "un douillet cocon" rempli "d'horloges" et de "coussins à svastika".

Une photo d'origine inconnueDifficile en revanche de retrouver l'origine du cliché d'Adolf Hitler, de Johanna Morell et d'Eva Braun. Si Heike B. Görtemaker avait déjà vu cette photo prise sur "la terrasse du Berghof" et suppose qu'elle a été prise "lors de festivités privées entre Hitler et ses proches", probablement avant le début de la Seconde Guerre mondiale "car Hitler était habillé en civil", elle ignore qui en est l'auteur.

"Elle a sans doute été prise par Heinrich Hoffmann, l'ami et photographe personnel d'Hitler", avance l'historienne, tout en précisant "qu'après la guerre, cette photo faisait partie de la collection du photojournaliste tchèque Paul Popper, qui fait aujourd'hui partie de Getty Images."

Joint par l'AFP, Getty Images indique posséder, dans sa collection "Popperfoto", du nom de la banque d'images créée par Paul Popper au Royaume-Uni en 1934, une "version alternative de cette photo, visiblement prise au même moment", accessible sur sa banque de données en ligne et visible ci-dessous.

Capture d'écran réalisée sur le site Getty Images le 18 août 2022.Si Getty Images possède aussi le cliché montrant Hitler, Morell et Braun également disponible sur Alamy et Bridgeman Images, cette image ne fait pas partie de la collection Popperfoto : elle a été acquise par Getty Images auprès de l'agence Keystone en 1956.

Il est cependant difficile d'en établir l'origine car, comme l'explique la banque d'images, "un grand nombre de clichés pris sous le régime nazi ont connu une diffusion massive au Royaume-Uni après la Seconde Guerre mondiale", au gré de leur acquisition par différentes agences de photographie.

"Nous savons que la photo n'a pas été prise par Paul Popper, car il s'agissait plutôt d'un collectionneur", avance Getty Images, qui estime que la version potentiellement retouchée du cliché, montrant uniquement Adolf Hitler et Eva Braun sans Johanna Morell, peut "avoir vu le jour à tout moment au cours des 80 dernières années".

Contacté par l'AFP, Sebastian Peters, conservateur à l'Institut Leibniz d'Histoire contemporaine et auteur d'une thèse sur Heinrich Hoffmann, souligne que le photographe personnel d'Hitler "n'était pas le seul à prendre des photos de lui et de ses proches au Berghof : Eva Braun, Theo Morell, Martin Bormann [un conseiller d'Hitler] et d'autres prenaient aussi des photos".

Un cliché (non daté) visible sur le site de Bridgeman Images montre par exemple Johanna Morell - vêtue d'une robe similaire à celle portée sur la photo avec Hitler et Eva Braun - aux côtés de cette dernière, de sa soeur Ilse et d'Heinrich Hoffmann.

Capture d'écran réalisée sur le site Bridgeman Images le 18 août 2022.La plupart de ces photographies ont été rassemblées au sein des "albums d'Eva Braun" consultables en ligne et conservés aux Etats-Unis par l'agence fédérale National Archives and records administration (Nara). Johanna Morell y apparaît là encore dans une tenue similaire sur deux photos (1 et 2).

Capture d'écran réalisée sur le site "National Archive Catalog" le 18 août 2022. Capture d'écran réalisée sur le site "National Archive Catalog" le 18 août 2022. 

 

Mais, comme elle l'indique à l'AFP, la Nara n'a pas non plus retrouvé la photo montrant Hitler, Morell et Braun sur la terrasse du Berghof dans ces albums.

Elle figurait en revanche au sein de la "Cromack Collection" de l'United States Holocaust Memorial Museum (USHMM) que Sebastian Peters avait pu consulter lors d'une visite il y a quelques années.

Joint par l'AFP, l'USHMM indique ne pas disposer de plus d'informations sur cette image mais souligne qu'elle "apparaît dans les pages d'un album photo d'époque" visible sur les sites d'Alamy et d'Image Select.

On y retrouve notamment, parmi une série de photos prises au Berghof montrant différents proches d'Hitler, la version alternative de sa photo avec Johanna Morell et Eva Braun aujourd'hui possédée par Getty Images.

Capture d'écran réalisée sur le site Alamy le 18 août 2022.D'après la légende de l'album mise en ligne par Image Select, cet album contiendrait 107 photos prises "par un proche d'Hitler" pendant "l'été 1935/1936" et aurait été vendu à la banque de données par la maison de vente aux enchères Hermann Historica. Contactée par l'AFP, celle-ci n'avait pas donné suite à nos sollicitations avant la publication de l'article.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky à Kiev, le 28 juillet 2022 (archive). ( AFP / SERGEI SUPINSKY)Zelensky, déjà présenté en Russie comme un "humoriste dans le rôle d'Hitler" Ce comparatif trompeur entre Zelensky et Hitler, partagé dès le 28 juillet en russe sur Telegram et en anglais sur Twitter par deux comptes soutenant l'invasion militaire russe en Ukraine, n'est pas sans rappeler la rhétorique du Kremlin, relayée depuis le début du conflit, selon laquelle l'Ukraine serait acquise à l'idéologie nazie.

Dès le 24 février, jour de l'invasion du pays par la Russie, Vladimir Poutine présentait ainsi cette "opération militaire" comme une lutte pour "la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine". Un argumentaire réfuté par plusieurs spécialistes interrogés en mars par l'AFP, ces derniers estimant que si des mouvements ultra nationalistes sont actifs dans le pays, notamment dans l'armée, ils restent "minoritaires" et marginalisés au niveau politique.

Début mai 2022, plusieurs Etats, dont l'Allemagne, les Etats-Unis et l'Ukraine avaient condamné le parallèle établi entre Hitler et Zelensky par Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, auprès du groupe de médias italien Mediaset.

"Zelensky fait valoir cet argument : comment le nazisme peut-il être présent (en Ukraine) s'il est lui-même juif. Je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif", avait-il déclaré, reprenant ainsi une rumeur régulièrement démentie par les historiens.

"Aucune guerre n'est comparable à la Shoah (...) l'utilisation du génocide juif comme outil politique doit cesser immédiatement", avait réagi le Premier ministre israélien Naftali Bennett, tandis que son ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid dénonçait des propos "scandaleux, impardonnables et une horrible erreur historique".

Le 24 avril 2022, la chaîne russe NTV Mir avait quant à elle présenté, Volodymyr Zelensky, dans une émission intitulée "Ennemi du régime", comme "un humoriste dans le rôle d'Hitler qui a ordonné de lancer un missile sur des femmes et des enfants".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.