Non, cette mosquée "très ancienne" n'a pas été découverte récemment après une tempête de sable

Non, cette mosquée "très ancienne" n'a pas été découverte récemment après une tempête de sable

publié le mercredi 12 mai 2021 à 19h15

Des publications largement relayées sur les réseaux sociaux prétendent montrer une mosquée datant du XIIe siècle après J.C., récemment révélée après une tempête de sable en Algérie. Si les photos montrent bien les vestiges d'une mosquée à moitié ensevelie par le sable dans le Sahara algérien, celle-ci est ancienne de moins d'un siècle seulement. Elle n'a par ailleurs pas été découverte récemment après une tempête de sable, selon l'association en charge de sa rénovation. 

"Une forte tempête de sable révèle une mosquée datant du VIe siècle de l'Hégire, dans le désert algérien", affirme une publication Facebook partagée plus de 500 fois depuis le 17 mars. 

Capture d'écran prise sur Facebook, le 12 mai 2021.

"Une découverte inédite dans le désert (...) Il s'agirait de la mosquée dans le village de Chenouin dans la région d'Adrar", dans le sud-ouest de l'Algérie, renchérit la publication. 

Ces photos sont partagées avec des légendes similaires sur de nombreuses pages Facebook (1, 2, 3) et reprises par des médias en ligne. Elles circulent sur le web également en anglais et en arabe.

Toutefois, cette soi-disant découverte n'est mentionnée par aucun média ou source officielle algérienne, ce qui nous pousse à vérifier ces deux clichés. 

En effectuant une recherche d'images inversée sur Google à partir de la première image, nous sommes renvoyés vers une publication Facebook de 2015 où est mentionné le nom du photographe en plus d'une légende donnant des précisions sur le lieu.

Il  y est indiqué que le cliché datant de 2009 est l'œuvre de George Steinmetz et qu'il montre "un village abandonné près de Lizereg, au nord-est d'El Oued", dans le sud-est algérien. 

Capture d'écran prise sur Facebook, le 12 mai 2021.

La photo témoigne d'"une pratique aujourd'hui abandonnée de construction de maisons avec une série de dômes et de murs construits en roses des sables ou cristaux de sable et assemblés par du mortier. Ce style de construction a disparu au cours des 25 dernières années, la région ayant adopté le béton", précise la publication Facebook. 

George Steinmetz est un photographe américain reconnu, qui a contribué à de nombreuses publications comme le National Geographic magazine, le Time ou le New Yorker. Sur son site, figure une série de photos aériennes du désert, dont certaines prises en Algérie. 

La publication datant de 2015 ne dit rien d'une tempête de sable ni de l'âge de l'édifice au milieu des dunes.

La recherche d'image inversée sur Google ne donne aucun résultat concluant pour la seconde photo. Toutefois, la même recherche via le moteur de recherche russe Yandex nous renvoie vers cette page où la photo apparaît avec le nom du photographe, Cyril Preiss.

Capture d'écran d'une photo prise sur le web, le 12 mai 2021.

Nous l'avons contacté et il nous a confirmé être l'auteur du cliché. "La photo a été prise au niveau d'un village abandonné près d'El Oued en Algérie fin 2004", a-t-il précisé.

Ce photographe spécialisé dans les images de patrimoine en haute définition n'a pas pu donner des précisions sur la nature de l'édifice, mais nous a assuré que ce vestige partiellement enfoui n'avait pas été révélé après une tempête de sable. 

Récente rénovation

En poursuivant nos recherches sur Facebook, nous retrouvons des photos montrant un édifice similaire, qui sont  partagées par la page Facebook de "l'association touristique Elmardjan". 

Capture d'écran prise sur Facebook, le 12 mai 2021.

L'association nous a confirmé que les images sur sa page montrent bien le même édifice que celui photographié par MM. Steinmetz et Preiss: une mosquée abandonnée dans la région d'El Oued dans le sud-est de l'Algérie. 

Il s'agit d'une mosquée construite il y a moins d'un siècle, et qui n'a pas été révélée après une tempête de sable, a indiqué à l'AFP le secrétaire général de l'association, Salah Tamer.

"Elle a été bâtie en 1935 et a été rénovée à deux reprises, en 1962 et dernièrement en juin 2020", a-t-il affirmé.

Photo partagée par l'association touristique Elmardjan.

Elle se trouve dans l'ancien village de Lakhbi, abandonné par ses habitants à partir de 1975 au profit du village voisin de Lizereg dans la localité de Trifaoui, poursuit M. Tamer.

"Les habitants de la localité ont déserté les lieux et la mosquée est restée isolée, confrontée aux vents et aux pluies qui l'ont endommagée, jusqu'à ce que l'association décide de protéger ce patrimoine-là. Elle a été rénovée par l'association et de jeunes bénévoles", a-t-il expliqué.

Patrimoine de la région d'El Oued, elle est désormais accessible aux visiteurs et aux touristes. Ci-dessous une photo récente envoyée par M. Tamer.

Photo partagée par l'association touristique Elmardjan montrant la mosquée après sa rénovation.

Un reportage d'une chaîne de télévision algérienne disponible ici (en arabe) relate l'histoire de cette mosquée et l'initiative locale pour sa rénovation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.