Non, ce document ne montre pas que les talibans ont saisi 80 milliards de dollars d'équipement de l'armée américaine

Non, ce document ne montre pas que les talibans ont saisi 80 milliards de dollars d'équipement de l'armée américaine

publié le jeudi 16 septembre 2021 à 16h11

"Les talibans seraient désormais en possession d'environ 85 milliards de dollars d'équipement militaire américain", affirment des publications partagées plus d'un millier de fois en français sur Facebook et Twitter depuis le 29 août. Mais ce chiffre provient d'une ligne budgétaire dans un rapport estimant les dépenses américaines pour entraîner et équiper des forces afghanes sur deux décennies. Si les Etats-Unis ont effectivement laissé derrière eux des équipements tombés entre les mains des talibans, il n'existe pas à ce jour de chiffre consolidé sur leur nombre ou leur coût. Capture d'écran Facebook, prise le 14/09/2021"MERCI ONCLE SAM ! D'après The Times, les talibans seraient désormais en possession d'environ 85 milliards de dollars d'équipement militaire américain dont 75.000 véhicules, 200 avions et hélicoptères et 600.000 armes légères !", fustigent des internautes partageant une infographie censée représenter cet équipement délaissé par l'armée, après que les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan à la faveur d'une offensive éclair en août dernier.

Cette allégation a également été alimentée par des déclarations de membres du parti républicain américain de premier plan, dont l'ancien président Donald Trump, dans un communiqué de presse et un discours public. La légende trompeuse d'une infographie parue dans un journal britannique a également contribué à la popularité de cette affirmation.

Le visuel qui accompagne les publications Facebook qui nous intéressent provient en effet du média britannique The Sunday Times. Le 29 août, celui-ci a publié un article sur les risques qui accompagneraient l'arrivée au pouvoir des talibans en Afghanistan. On y retrouve notre infographie, accompagnée de la légende "le nouvel arsenal des talibans".

Capture d'écran d'une version archivée de l'article du Sunday Times, prise le 13 septembre 2021 Capture d'écran d'une version archivée de l'article du Sunday Times, prise le 13 septembre 2021 

 

Dans une version ultérieure du même article, ce graphique est absent. La raison ? Certaines des informations contenues dans l'infographie sont erronées ou obsolètes. À titre d'exemple le nombre de 22 174 véhicules militaires de type "Humvee" provient en réalité d'un rapport de 2017, qui fait référence au nombre total de ces véhicules tout-terrain fournis sur plus d'une décennie, entre 2003 et 2016.

Qu'en est-il des "80 milliards d'équipement" ? Le 30 juillet 2021, les services de l'Inspecteur général spécial américain pour la reconstruction de l'Afghanistan ont publié un rapport trimestriel obligatoire. Le Congrès américain a créé ce bureau pour superviser les fonds destinés à la reconstruction du pays.

Or, selon ce rapport, à la date du 30 juin 2021, le gouvernement américain avait alloué un total d'environ 144,98 milliards de dollars pour la reconstruction en Afghanistan depuis 2002. Sur ce montant, 88,6 milliards d'euros ont été consacrés à la "sécurité", selon le rapport. Et sur ces dépenses de "sécurité", 82,9 milliards d'euros ont été alloués par le département d'État américain au "Fonds pour les forces de sécurité afghanes". Ce montant se réfère donc à un poste de dépense des forces armées américaines sur près de deux décennies. En 2021 par exemple, le soutien à ce fonds s'est élevé à environ trois milliards de dollars.

L'inspecteur général spécial américain pour la reconstruction explique que "le Congrès a créé le Fonds des forces de sécurité afghanes pour fournir aux forces de sécurité nationales afghanes (ANDSF) des équipements, des fournitures, des services, des formations et des fonds, ainsi que pour réparer, rénover et construire des installations et des infrastructures". Ainsi tous les postes dépenses ne concernent pas de l'armement ou des véhicules militaires. Selon le rapport, le département d'État américain a par exemple dépensé 3,74 milliards d'euros rien que pour le carburant entre 2010 et 2020.

Le Dr. Jonathan Schroden, directeur d'un programme de recherche américain sur les "menaces et défis" pesant sur les Etats-Unis, au centre de recherche CNA, financé par le gouvernement américain, abonde dans un billet de blog : "le principal facteur de coût pour les forces de sécurité afghanes a toujours été non pas l'équipement militaire, mais les salaires du personnel. En d'autres termes, les États-Unis n'ont jamais dépensé près de 88 milliards de dollars en armes et équipements pour le secteur de la sécurité afghan".

En revanche, les troupes américaines ont bel et bien laissé du matériel derrière elles en Afghanistan. Dans cette vidéo par exemple, on peut voir des avions, rendus a priori inutilisables, à Kaboul.

VIDEO: US military disabled aircraft before leaving Kabul airport.Taliban's 'Badri 313' special forces unit are seen on the tarmac Tuesday morning pic.twitter.com/Z7zCzGsZGY

— AFP News Agency (@AFP) August 31, 2021 Selon Jonathan Schroden, les armes les plus dangereuses saisies par les talibans sont les obusiers de fabrication soviétique D-30 et les appareils de l'armée de l'air afghane créée de toutes pièces par Washington. "Il n'est pas sûr qu'ils aient la capacité d'utiliser tous les avions qu'ils ont capturés, mais ils ont déjà démontré qu'ils savaient utiliser ces obusiers", avait-il indiqué à l'AFP en août.

Après la prise de pouvoir des talibans, des vidéos de combattants saisissant des cargaisons d'armes, pour la plupart fournies à l'armée afghane par les puissances occidentales, posant avec jubilation devant des hélicoptères d'attaque Black Hawk, brandissant des armes automatiques, ou circulant à bord de véhicules blindés ont pullulé sur les réseaux sociaux.

Des recherches menées par la BBC ont révélé que des équipements utilisables ont été abandonnés en Afghanistan. Leur nombre ou leur coût exact n'étant cependant pas connu. Au fil du temps, cependant, les États-Unis ont fourni aux forces armées afghanes une grande quantité d'équipements militaires. Entre 2004 et 2016, Washington a soutenu les forces de sécurité afghanes avec 126 295 pistolets et 64 363 mitrailleuses, selon un rapport du General Accounting Office américain en 2017.

Lors d'une conférence de presse le 30 août 2021, le général américain Kenneth F. McKenzie avait déclaré qu'une partie du matériel américain laissé en Afghanistan avait été rendu inutilisable. Il avait notamment fait mention d'environ 70 MRAP (véhicules blindés résistants aux mines) "qui ne seront plus jamais utilisés par quiconque", 27 véhicules de type Humvee tout-terrain "qui ne seront plus jamais conduits" et 73 avions qui "ne voleront plus jamais quand nous serons partis". En revanche le matériel nécessaire au fonctionnement de l'aéroport de Kaboul n'a pas été démilitarisé.

Lors d'une précédente conférence de presse le 23 août, le général avait expliqué qu'il ne "dispos(ait) pas d'un inventaire précis des équipements qui étaient à la disposition des Afghans et qui pourraient être en danger" d'être récupérés par les talibans.

Nos confrères du Washington Post, de Politifact, de FactCheck.org ou encore Snopes, ont également consacré des articles à ces affirmations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.