Non, British Airways n'a pas eu de pourparlers avec le gouvernement britannique après le décès de quatre pilotes vaccinés

Non, British Airways n'a pas eu de pourparlers avec le gouvernement britannique après le décès de quatre pilotes vaccinés

publié le vendredi 09 juillet 2021 à 12h45

Depuis la mi-juin, de nombreuses publications sur les réseaux sociaux affirment que quatre pilotes de British Airways sont décédés après leur vaccination contre le Covid-19, ce qui aurait induit des "pourparlers de crise" entre la compagnie aérienne et le gouvernement britannique. Quatre pilotes de British Airways sont effectivement décédés récemment, mais la compagnie réfute tout lien entre les décès. British Airways et une agence gouvernementale britannique ont également toutes deux nié avoir été en pourparlers à ce sujet.C'est le 17 juin que l'information apparait sur les réseaux sociaux. Quelques dizaines de comptes Twitter francophones partagent un enregistrement audio en anglais, dans lequel une voix masculine explique que l'un de ses "amis", pilote de la compagnie aérienne British Airways, a fait part du décès de trois de ses collègues, prétendument tout juste vaccinés, en l'espace de quelques jours.

Les messages accompagnant l'enregistrement pointent un lien direct entre la vaccination des pilotes et leur décès, et affirment que British Airways a entrepris des "pourparlers de crise" avec les autorités, afin de décider si les pilotes vaccinés pourraient toujours être autorisés à voler (ici, ici ou ici).

Capture d'écran Twitter, réalisée le 08.07.2021Des publications similaires circulent dans plusieurs pays, des Etats-Unis à l'Australie en passant par la Grèce et l'Espagne, collectant des centaines de milliers de vues et partages sur Facebook, YouTube, Instagram ou Twitter (ici, ici, ici, ici).

"Pas de lien avéré entre les décès"Le 18 juin, British Airways a confirmé la mort "récente" de quatre de ses pilotes (et non trois comme mentionné dans les messages du jour précédent) dans un Tweet, en réfutant tout lien entre ces décès.

Sadly four members of our pilot community passed away recently. Our thoughts are with their family and friends. However, there is no truth whatsoever in the claims on social media speculating that the four deaths are linked. Julie

— British Airways (@British_Airways) June 17, 2021 Plusieurs personnes ont interpelé la compagnie aérienne pour lui demander des "clarifications" sur l'origine des morts des pilotes (ici, ici).

British Airways n'a pas précisé l'identité de ses employés décédés à l'AFP. On retrouve cependant la mention du décès d'un pilote de la compagnie aérienne dans les colonnes du journal britannique The Independant le 10 juin. Il s'agit de Nicholas Synnott, qui a "passé un record de 243 jours à l'hôpital au Texas, atteint du Covid-19" en 2020, avant de retourner au Royaume-Uni et d'y décéder à l'hôpital.

Le décès d'un second pilote de British Airways, Brice-Bennett, retrouvé mort sur un chemin pour VTT de montagne dans le sud de l'Angleterre, a été rapporté dans un journal local britannique, The New Valley News. Selon ce média, son autopsie fait état de blessures abdominales graves, sans mentionner sa possible vaccination.

Le site de vérification d'informations américain Snopes mentionne un troisième pilote, Mercer, décédé en mai 2021, et explique avoir contacté l'un de ses proches, qui a démenti tout lien entre la vaccination de l'employé de British Airways et son décès.

"Pas de discussions" avec les autorités britanniquesOutre les publications mettant en avant des décès survenus "suite au vaccin", des internautes avancent aussi que British Airways aurait entrepris des "pourparlers de crise avec le gouvernement britannique"(ici).

Capture d'écran Facebook, réalisée le 08.07.2021.Certains vont jusqu'à affirmer qu'une autre compagnie aérienne, l'américaine United Airlines a, "suite à la casse chez British Airways", annoncé la fin de l'obligation vaccinale pour ses pilotes (ici).

Ces messages renvoient vers un article de Reuters. Celui-ci explique effectivement que la compagnie aérienne américaine a signé un accord avec des syndicats de pilotes pour établir que la vaccination de son personnel n'est pas obligatoire, mais il est daté du 25 mai 2021. Cette signature n'a donc aucun lien avec les décès des pilotes de British Airways.

De son côté, British Airways a assuré à l'AFP qu'elle ne "requière pas les vaccins pour les pilotes". La compagnie a aussi nié être en discussions avec les autorités britanniques.

Sarah Branch, de l'Agence gouvernementale britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA), a confirmé à l'AFP le 23 juin : "Nous n'avons pas été informés du décès de pilotes de British Airways après avoir reçu le vaccin Covid-19 et n'avons pas eu de discussions avec British Airways ou d'autres compagnies aériennes pour empêcher les pilotes de voler après avoir reçu le vaccin Covid-19."

Différents types de caillots sanguinsPar ailleurs, si les caillots sanguins sont un risque connu qui peut survenir lorsqu'une personne est immobile pendant de longues périodes -et donc lors d'un voyage en avion-, ils n'ont aucun lien avec les effets secondaires associés aux vaccins AstraZeneca et Janssen, a déclaré à l'AFP Marie-Antoinette Sevestre-Pietri, professeure de médecine vasculaire au CHU d'Amiens .

"La thrombose liée au vol est un facteur de risque que nous connaissons depuis plus de dix ans", a-t-elle expliqué, précisant que ces situations sont "totalement indépendantes" des rares cas de thrombose survenus après la vaccination contre le Covid-19.

"Il n'y a absolument aucune raison" de ne pas prendre l'avion si l'on est vacciné, a-t-elle affirmé, plaidant au contraire en faveur de la vaccination des personnes qui présentent un risque de thrombose, et sont donc effectivement "à risque" de la développer en étant contaminés par le Covid.

La coagulation sanguine liée à la vaccination est en effet considérée comme un effet "très rare" des vaccins AstraZeneca et Janssen, selon l'agence européenne des médicaments.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.