Les hôpitaux belges ne reçoivent pas 5.000 euros à chaque décès du Covid-19

Les hôpitaux belges ne reçoivent pas 5.000 euros à chaque décès du Covid-19

, publié le vendredi 28 août 2020 à 18h01

Une publication circulant en Belgique et partagée plus de 17.000 fois en moins d'une semaine affirme qu'une personne "décédée d'un cancer" aurait reçu "la mention COVID-19 sur son acte de décès". Pour l'auteur de la publication, c'est la preuve que les hôpitaux gonflent les chiffres des morts du coronavirus, afin de recevoir "un subside de 5.000 euros à chaque décès dû au virus". En Belgique, les hôpitaux ont bien reçu des aides pour les aider à faire face à la pandémie de coronavirus, mais elles ne sont pas accordées en fonction du nombre de décès de Covid-19, ont affirmé les autorités fédérales d'un côté, et les hôpitaux contactés par l'AFP de l'autre. 

"Une dame dont la maman est décédée d'un cancer a reçu la mention 'COVID-19' sur l'acte de décès !!!!",  s'indigne l'auteur de cette publication, qui justifie : "ceci parce que l'hôpital reçoit un subside de 5.000 euros à chaque décès dû au virus."


Capture d'écran réalisée le 28 août 2020 sur Facebook

Cette publication a été partagée plus de 17.000 fois en moins d'une semaine. Elle s'appuie sur un prétendu témoignage, non sourcé et vise à prouver que "les statistiques sont COMPLETEMENT FAUSSES".  

Pourtant, les autorités fédérales ainsi que les hôpitaux ont démenti à l'AFP l'existence d'un subside versé aux hôpitaux à chaque décès lié au Covid-19. 

Des aides ont été distribuées, mais pas en fonction du nombre de décès de Covid-19

Contactés par l'AFP le 28 août 2020, le Groupe santé CHC de Liège ainsi que l'établissement hospitalier UZ Brussel ont tous les deux fermement démenti avoir reçu des aides liées au nombre de décès dûs au Covid-19. 

Le SPF Santé Publique (l'équivalent du ministère des Solidarités et de la Santé en Belgique) a également démenti l'existence de ce subside de 5.000 euros.  

Des aides ont bien été distribuées en Belgique afin d'aider les hôpitaux lors du pic de l'épidémie, comme on peut le voir sur ce document de l'INAMI, l'Institut national d'assurance maladie invalidité, en charge du remboursement des soins médicaux. 

Dans ce document datant du 18 mai 2020, on peut lire qu'une avance d'un milliard d'euros a été versée aux hôpitaux belge afin d'"assurer financièrement la continuité de l'activité hospitalière dans les hôpitaux généraux". 

70% de cette aide était destinée au financement des équipes médicales et des "efforts supplémentaires qu'ils ont fournis dans le cadre de la pandémie", le reste au financement des coûts supplémentaires entraînés par la nécessité de nouvelles infrastructures et de nouveaux équipements.

Contacté par l'AFP le 28 août, l'INAMI a confirmé "que les hôpitaux ne reçoivent aucun subside par décès lié au COVID-19"

Fin mai, le gouvernement fédéral a de nouveau débloqué un milliard d'euros, dont 157 millions d'euros à destination des hôpitaux. 

"Pendant le pic de l'épidémie, les hôpitaux ont dû assumer des dépenses supplémentaires qu'ils n'ont pas en temps de 'paix'", a expliqué à l'AFP Jack Eyckmans, porte-parole du SPF Santé Publique, le 28 août. "La ministre de la Santé a donc décidé de retarder tous les soins non urgents pour libérer de la place et du personnel pour le Covid-19. Ce qui signifie que les hôpitaux ont perdu les revenus qu'ils avaient pour les 'simples' interventions et qu'ils ont dû assumer plus de dépenses pour prendre en charge les patients Covid."

Dans un avis datant du 29 avril 2020, le Conseil Fédéral des Centres Hospitaliers proposait de répartir l'aide du gouvernement entre les hôpitaux en fonction de plusieurs critères : frais engagés dans la préparation de l'hôpital à l'accueil des patients Covid (en fonction du nombre de lits par exemple), nombre de journées d'hospitalisation et/ou d'admissions de patients Covid-19, nombre de contacts aux urgences dans le cadre du Covid-19...Il n'est nul part fait mention d'une répartition en fonction du nombre de décès liés au coronavirus.

Nos collègues de DPA ont également démenti cette affirmation.

Interrogé par l'hebdomadaire flamand Knack et relayé par nos collègues de la RTBF le 11 août dernier, l'INAMI a chiffré le coût de la première vague de coronavirus en Belgique à 512 millions d'euros. 

Comment sont définis les "décès Covid-19" ? 

L'auteur de cette publication affirme que la maman d'"une dame", décédée d'un cancer, a pourtant été comptée comme un cas de Covid-19.

"On déclare un cas de décès Covid-19 si la personne est décédée de complications liées à la maladie provoquée par le virus", a expliqué à l'AFP Jean-Luc Gala, chef de clinique à la clinique universitaire Saint Luc à Bruxelles et spécialiste des maladies infectieuses, contacté le 28 août. "Si quelqu'un est positif au Covid mais fait un infarctus aigu à 60 ans et en meurt, on ne va pas dire que c'est un décès Covid-19." 

L'OMS a publié le 23 avril 2020 un document présentant les lignes directrices pour la certification du Covid-19 en tant que cause du décès. L'Organisation Mondiale de la Santé y explique : "est considéré comme un décès dû à la COVID-19 un décès résultant d'une maladie cliniquement compatible, chez un cas probable ou confirmé de la COVID-19, en l'absence de toute autre cause évidente de décès sans lien avec la maladie à coronavirus (par exemple, un traumatisme). Aucune période de rémission complète de la COVID-19 ne devrait avoir eu lieu entre la maladie et le décès." 

Jean-Luc Gala a également confirmé à l'AFP n'avoir jamais entendu parler d'une aide de 5.000 euros versée à chaque décès Covid déclaré par l'hôpital.

La théorie selon laquelle les hôpitaux compteraient à tort certaines morts comme étant des "décès Covid" est extrêmement répandue. L'AFP a déjà publié un article sur une histoire inventée concernant une jeune fille qui aurait été déclarée "décès Covid" au Québec alors qu'elle avait été testée négative. 

Les chiffres des cas et décès du Covid-19 sont régulièrement remis en cause. L'AFP Factuel a déjà écrit plusieurs articles sur ce sujet, ici par exemple.

Le dernier bilan épidémiologique de Sciensano mis à jour le 26 août 2020 fait état de 9 878 morts du Covid-19 en Belgique. 

Edit 31/08/2020 : ajout du démenti de l'INAMI

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.