"Hold-up" : les fausses informations autour d'un "complot mondial"

"Hold-up" : les fausses informations autour d'un "complot mondial"

, publié le vendredi 13 novembre 2020 à 17h45

"Comme par hasard, pas de grippe cette année", "Un vaccin financé par Bill Gates a paralysé 400 000 enfants en Inde"... Les intervenants de la production "Hold-Up" multiplient les fausses informations, cherchant à prouver qu'il existe un complot mondial des élites, appelé "Great Reset",  qui viserait à "soumettre l'humanité". 

Relayé des centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux depuis le 11 novembre, la vidéo "Hold-up" entend mettre en cause "l'entreprise de manipulation globale" autour de la pandémie de Covid-19. 

Pour cela, les intervenants s'appuient sur plusieurs fausses informations censées prouver que les élites  préparent un "plan mondial" et que le Covid-19 était prévu depuis longtemps.  

Il n'y a pas eu de grippe cette année (à 38') FAUX

"Comme par hasard il n'y a pas eu de grippe cette année", affirme Violaine Guérin, présentée comme endocrinologue et gynécologue.

C'est faux. Le bilan de la Saison 2019-2020 publié par Santé Publique France le 12 octobre 2020 fait état de 3 680 morts attribués à la grippe entre octobre 2020 et mars 2020. L'Agence nationale de santé publique a également relevé "1,25 million de consultations pour syndrome grippal" durant l'épidémie. 

Santé Publique France explique que "le suivi des indicateurs de la surveillance de la grippe saisonnière a été perturbé par l'épidémie de COVID-19", mais montre qu'il y a bien eu des cas et des décès dus à la grippe en 2020.

La campagne annuelle de vaccination antigrippale a commencé en France le 13 octobre 2020. 


La campagne annuelle de vaccination contre la grippe a débuté en France le 13 octobre 2020 (AFP / Ludovic Marin)

Le vaccin contre la polio de la fondation Gates a paralysé 400.000 enfants en Inde (à 1'25) FAUX

"L'avocat Bob Kennedy a aujourd'hui 400 000 dossiers d'enfants handicapés suite à des vaccins en Inde un peu rapides", affirme "Hold-Up". 

La théorie selon laquelle une campagne de vaccination contre la polio soutenue par la fondation Gates a paralysé des milliers d'enfants en Inde circule depuis plusieurs mois. La Fondation Bill Gates avait déjà démenti ces accusations dans un précédent article de l'AFP. 

La poliomyélite est une maladie très contagieuse, provoquée par un virus qui envahit le système nerveux. Elle touche principalement les enfants de moins de cinq ans et peut entraîner une paralysie totale en quelques heures. 

Le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO), utilisé en Inde, a la particularité d'être administré sans injection, en dose unique. Ce vaccin ne peut pas directement donner la polio aux enfants vaccinés. En revanche, ce vaccin oral de type 2 peut muter à de rares occasions, comme l'explique l'OMS : "les poliovirus dérivés de souche vaccinale sont des formes rares du poliovirus, qui ont évolué génétiquement à partir du virus atténué (affaibli) présent dans le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO)".

Ce virus affaibli, une fois excrété par les personnes vaccinées, peut en effet muter en des formes plus résistantes. Le risque est alors qu'il entre en contact avec des populations ayant une faible immunité.

"Dans de très rares cas, le virus acquiert, par mutation, la capacité de provoquer une paralysie et il est devenu ce que l'on appelle un poliovirus circulant dérivé d'une souche vaccinale", confirme l'OMS.

Maix ces cas restent très rares : l'organisation a répertorié seulement 17 cas officiels de polio causés par des virus dérivés d'une souche vaccinale en Inde entre 2000 et 2017.


Capture d'écran du site de l'OMS prise le 20 mai 2020


Bill Gates est visé à plusieurs autres reprises dans "Hold-Up", accusé notamment d'avoir déposé un brevet sur les cryptomonnaies en prévision de la pandémie. Depuis le début de la crise sanitaire, le fondateur de Microsoft fait l'objet de nombreuses fausses informations, que l'AFP a vérifiées ici, ici ou encore ici. 

Fabrice Fries était le camarade de promo d'Emmanuel Macron (à 1'46) FAUX 

Le Président Directeur-Général (PDG) de l'AFP, Fabrice Fries par le narrateur de "Hold-up", qui évoque le rôle des médias dans la couverture de la pandémie.

Il y explique, à raison, que l'AFP a diffusé fin mai une dépêche au sujet d'une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet sur l'efficacité de l'hydroxychloroquine en tant que traitement contre le Covid-19 pour les malades hospitalisés. L'étude concluait à l'inefficacité, voire à la dangerosité de la molécule.

Cette étude a ensuite été désavouée et rétractée par la revue le 4 juin, qui a jugé les données sur lesquelles elle se fondait douteuses. L'AFP a diffusé plusieurs dépêches aux sujets des doutes émis à propos de cette étude (1, 2, 3, 4) et de sa rétractation. 

Mais selon les auteurs de "Hold-up", l'AFP aurait diffusé cette dépêche et utiliserait un vocabulaire alarmiste au sujet du virus en raison de la proximité de son PDG, "habitué des hautes sphères de décision", avec le gouvernement. 

Pour preuve, Fabrice Fries aurait été le "camarade de promo" du président Emmanuel Macron au sein de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA). C'est faux : le PDG de l'AFP a fait partie de la promotion Denis Diderot (1984 à 1986), tandis qu'Emmanuel Macron a été diplômé en 2004 (promotion Léopold-Sédar-Senghor), comme en atteste le site internet de l'Association des Anciens élèves de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA).

Fabrice Fries a par ailleurs confirmé à l'AFP le 12 novembre qu'il faisait bien partie de la promotion Diderot, diplômée 18 ans avant que le président de la République ne le soit. 

Le "Great Reset" est un plan des élites mondiales pour "soumettre l'humanité" (à 2'37) FAUX

Les intervenants de "Hold-Up" évoquent à plusieurs reprises le "Great Reset". L'auteur de cette vidéo Pierre Barnérias explique avoir découvert une "lettre", signée par "l'ancien ambassadeur du Vatican aux États-Unis" et adressée à Donald Trump. Cette lettre affirme l'existence d''"un plan global" appelé "Great Reset"" ("la Grande réinitialisation" en français), créé par "une élite mondiale" "qui veut soumettre l'humanité" et qui serait dirigé par des personnes finançant le Forum Économique Mondial. 

Le Forum Economique Mondiale de Davos, qui réunit tous les ans des dirigeants d'entreprises et des responsables politiques en Suisse, a bien un projet appelé "Great Reset". Cependant, il s'agit d'une initiative facilement trouvable sur le site du Forum Économique Mondial et le thème du prochain sommet du Forum, reportée (pour l'instant) à mai 2021.  

L'objectif affiché de cette initiative est de répondre à l'après pandémie en "construisant conjointement et de manière urgente les bases de notre système économique et social pour un avenir plus juste, plus durable et plus résistant", explique le communiqué de presse publié le 3 juin 2020. 

"Il s'agit d'un engagement à construire ensemble une économie plus juste et plus durable après la crise sanitaire", a précisé à l'AFP le 13 novembre 2020 Yann Zopf, du Forum Économique Mondial, "mais en aucun cas cela doit être compris comme un "reset" de l'humanité ou les peuples comme c'est interprété dans "ce film et dans beaucoup d'autres théories de complot"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.