Elections américaines: ces graphiques ne montrent pas des fraudes lors du dépouillement dans le Michigan et le Wisconsin

Elections américaines: ces graphiques ne montrent pas des fraudes lors du dépouillement dans le Michigan et le Wisconsin

, publié le vendredi 06 novembre 2020 à 11h13

Des graphiques et cartes sur les résultats des élections américaines, montrant le démocrate Joe Biden dépasser soudainement le républicain Donald Trump dans deux Etats clés, nourrissent les accusations de fraude sur les réseaux sociaux. Pour le Michigan, ces visuels n'illustrent pas les résultats officiels mais des données temporaires erronées et rapidement corrigées, tandis que pour le Wisconsin le graphique montre simplement le dépouillement tardif d'une grande ville très favorable au démocrate.

"Fraude à mort","des centaines de milliers de votes apparus" dans la nuit. Des publications partagées près d'un miller de fois en fois en France depuis l'élection présidentielle américaine, brandissent une série de graphiques et de cartes, prouvant selon elles, une fraude favorable au démocrate Joe Biden.

Selon ces publications (1,2,3), "128.000 bulletins de vote supplémentaires" (138.000 selon certaines publications) dépouillés la nuit suivant l'élection auraient bénéficié "à 100%" à Joe Biden, lui permettant de doubler le républicain Donald Trump dans l'Etat clé du Michigan.

Pour l'affirmer, ces publications superposent deux captures d'écran du site indépendant d'analyse électorale Decision Desk HQ, montrant un score du candidat démocrate en nette augmentation dans cet Etat.


Capture d'écran prise le 6 novembre sur une publication Facebook

C'est faux. Comme nous l'expliquions déjà dans cet article de vérification, ces cartes montrent en réalité des données erronées et obsolètes qui ont été rapidement corrigées par l'administration et le site en question.

Caroline Wilson, une employée du comté de Shiawassee dans le Michigan a déclaré à l'AFP par téléphone : "J'ai ajouté un zéro accidentellement", décomptant ainsi 153.710 voix pour Joe Biden au lieu de 15.371.

"Dès l'instant où ça a été découvert, ça a été corrigé, probablement dans les 20 minutes, je suis abasourdie par la rapidité à laquelle ça s'est répandu", a ajouté Mme Wilson.

Ce comté du centre du Michigan compte en effet uniquement 55.612 inscrits sur les listes électorales.

Ainsi, quand les 153.710 voix pour Joe Biden ont été rabaissées à 15.371 lors de la correction, 138.339 voix ont été retirées du total du démocrate, sans aucun changement au total de Donald Trump.

"L'information contenue dans le graphique est entièrement fausse", a complété la porte-parole du Département d'Etat du Michigan, Tracy Wimmer, dans un e-mail adressé à l'AFP.

Le site Decision Desk a reconnu l'erreur plus tard dans la journée, la désignant comme une "erreur administrative" provenant des données du comté de Shiawassee, et a mis à jour les résultats sur son site web pour refléter les changements, donnant une victoire de Donald Trump dans ce comté avec 23.154 voix.


Carte avec les données erronées, capture d'écran prise le 4 novembre à 5h24 heure locale


Carte avec les données corrigées, republiée le 4 novembre dans l'après-midi

 

Les publications virales dénoncent également l'apparition de 100.000 voix favorables à Biden la nuit suivant l'élection dans l'Etat du Wisconsin, preuve d'une fraude, selon elles.

Cette affirmation s'appuie sur un graphique publié le 4 novembre par le site indépendant FiveThirtyEight, montrant un soudain bond en avant du nombre de voix pour Joe Biden. 


Capture d'écran du site FiveTirtyEight

Cette interprétation est trompeuse, ce graphique ne prouve aucune fraude.

Comme l'explique la journaliste Maggie Koerth de FiveThirtyEight, la hausse quasi-verticale de la courbe de Joe Biden s'explique par le dépouillement des votes par correspondance dans la ville de Milwaukee, très peuplée et très favorable au démocrate.


Capture d'écran du site FiveTirtyEight

"Il n'y a rien de magique dans ces résultats. Les comtés dévoilent de larges portions de résultats d'un seul coup" explique à l'AFP Curt Villarosa, responsable de la communication d'ABCNews, la maison mère de FiveThirtyEight.

"Et ces résultats n'étaient pas à 100% pour Biden. Derrière la ligne bleue, il y a une ligne rouge représentant des milliers de voix en plus pour Trump", ajoute-t-il.

Des résultats publiés la nuit du 4 novembre, alors non-officialisés, montraient que dans le comté de Milwaukee, et 18 autres villes, Joe Biden a remporté 69,13% des voix contre 29,28% pour Donald Trump.

"Il n'y a pas de voix apparues au milieu de la nuit", a écarté la directrice de la commission électorale du Wisconsin, Meagan Wolfe, en s'adressant à la presse le 5 novembre.

De tels "bonds" lors du décompte du scrutin ne bénéficient pas toujours au démocrate, les contres-exemples en faveur de Donald Trump sont nombreux.

Dans ce tweet, la journaliste de FiveThirtyEight Laura montre que le candidat républicain a repris la tête dans les Etats du Kansas, du Montana ou de l'Ohio au fil du dépouillement dans la soirée du 3 novembre, avec des courbes verticales similaires à celle de Joe Biden dans le Wisconsin.

To be clear, *it doesn't matter* who is leading before all the ballots are counted. Biden led early on in Iowa, Kansas, Montana and Ohio, but when more votes were counted, they were called for Trump. Trump's claim of victory is outright wrong. Votes are still being counted. pic.twitter.com/h7TTej2ErD

- Laura Bronner (@laurabronner) November 4, 2020
Avec un nombre sans précédent de bulletins de vote envoyés par courrier, l'élection présidentielle demeure trop disputée pour déclarer un vainqueur pour le moment. Le président Donald Trump a accusé le 4 novembre les démocrates de tenter de "voler l'élection" (article en anglais).

Au 6 novembre à 13h00 GMT, les résultats de plusieurs Etats-clés comme la Géorgie et la Pennsylvanie étaient encore attendus pour pouvoir déterminer le nom du vainqueur de l'élection présidentielle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.