Des soldats "tournant le dos" à Joe Biden lors de l'investiture ? La Garde nationale dément

Des soldats "tournant le dos" à Joe Biden lors de l'investiture ? La Garde nationale dément

, publié le vendredi 22 janvier 2021 à 18h49

Une vidéo, montrant des membres de la Garde nationale américaine le dos tourné au cortège de Joe Biden le jour de son investiture officielle, est interprétée dans certains articles et publications sur les réseaux sociaux comme un signe de rejet envers le nouveau président américain. Mais selon la Garde nationale, les soldats sur ces images assuraient un périmètre de sécurité qui leur imposait de se retourner.  

On retrouve cette vidéo dans des posts en français comme en anglais, notamment sur Facebook, Instagram ou Youtube(1, 2, 3, 4).  Leurs auteurs y voient la preuve que les soldats rejettent symboliquement l'élection du nouveau président américain, investi le 20 janvier 2021 à Washington sous haute surveillance. Quelque 25.000 soldats de la Garde nationale et des milliers de policiers venus de tout le pays avaient été déployés dans la capitale, deux semaines après l'assaut contre le Capitole par des partisans du président sortant Donald Trump. 

"Vidéo censurée des médias: Les soldats de la Garde nationale américaine décident de tourner le dos au convoi présidentiel de Joe Biden", choisit par exemple de titrer le site infos-israel.news, dans un article publié le 21 janvier. 


Capture d'écran du site infos-israel.news, prise le 23 janvier 2021

C'est pourtant bien une journaliste américaine, Ines de La Cuetara (ABC), qui couvrait l'événement, qui a posté cette vidéo sur son compte Twitter, juste avant le début de la cérémonie. "La vue depuis le cortège de Biden, en route pour le Capitole", écrivait-elle.

Elle a été prise sur la "Constitution Avenue" de Washington. On peut notamment apercevoir l'un de ses monuments, le Robert A. Taft Memorial, derrière les soldats. 


Capture d'écran Twitter, prise le 23/01/2021

Contactée par l'AFP, Nahaku McFadden, porte-parole de la Garde nationale américaine, a expliqué que ces soldats n'étaient pas là pour saluer ou faire une haie d'honneur à Joe Biden. 

"Il s'agissait d'un périmètre de sécurité, pas d'une parade", a-t-elle déclaré par téléphone.

"Ces soldats de la Garde nationale étaiant en service et avaient pour mission de protéger le président contre d'éventuelles menaces. Si certains regardent de l'autre côté, c'est pour assurer la sécurité de tous", a-t-elle ajouté dans une réponse par mail.

Après l'investiture de Joe Biden, des soldats ont effectué une parade en l'honneur du 46e président des Etats-Unis, alors qu'il se tenait sur les marches du Capitole. 

D'autres soldats ont également salué le couple présidentiel lorsqu'il est arrivé à la Maison Blanche, un peu plus tard ce jour-là. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.