CHAN 2020: non, le sélectionneur de la RDC n'a pas évoqué de complot contre son équipe, durement touchée par le Covid

CHAN 2020: non, le sélectionneur de la RDC n'a pas évoqué de complot contre son équipe, durement touchée par le Covid

, publié le mardi 26 janvier 2021 à 16h23

Selon des publications cumulant plus de 10.000 partages sur Facebook, le sélectionneur de la République démocratique du Congo (RDC), Florent Ibenge, aurait accusé les autorités camerounaises d'avoir "monté de toutes pièces" les tests Covid de son équipe, durement touchée par le coronavirus au Championnat d'Afrique des nations de football (CHAN). Mais l'AFP n'a retrouvé aucune trace de ces propos, que l'ancien international congolais dément formellement avoir tenus.

Une quinzaine de test Covid positifs depuis le coup d'envoi de la compétition: au Championnat d'Afrique des nations de football (CHAN), qui se tient depuis le 16 janvier au Cameroun, l'équipe de la République démocratique du Congo (RDC) est confrontée à une flambée de contaminations inédite parmi ses joueurs et son encadrement. 

Pourquoi autant de cas ? Comment cette situation a-t-elle été possible ? Sur les réseaux sociaux, certaines publications ont mis en cause les autorités camerounaises, en prétendant relayer des propos de l'entraîneur des "Léopards" (surnom donné aux joueurs de la RDC), Florent Ibenge, lui-même positif au Covid-19.

"Cette histoire de Corona Virus des léopards est une affaire montée en toute pièce par la fédération camerounaise pour nous déstabiliser", aurait ainsi affirmé l'ancien international congolais, selon une publication virale du 25 janvier. "Tout cela s'explique" par "le fait que le Cameroun a peur de nous affronter", aurait-il insisté.


Capture du post Facebook le plus viral, réalisée le 26 janvier 2021



Ce message, qui laisse entendre que le pays-hôte du Championnat d'Afrique des nations aurait falsifié les résultats des tests de la RDC afin d'écarter certains jours de l'équipe, a été relayé par plusieurs posts (1, 2, 3, 4...) et a suscité de nombreux commentaires.

"Nous le dénonçons avec une dernière énergie. Nous savons que Samuel Eto'o (ancien joueur camerounais, membre actif dans l'organisation du CHAN 2020) est impliqué dans la manœuvre", s'agace ainsi un internaute, manifestement courroucé.


Capture de commentaires sous le post Facebook le plus viral, réalisée le 26 janvier 2021

Démenti formel

Pourtant, il s'agit bel et bien d'une "fake news": contacté le 26 janvier par l'AFP, Florent Ibenge a assuré n'avoir jamais tenu de tels propos, dont on ne retrouve nulle trace dans les médias. L'entraîneur des Léopards s'est dit en outre très affecté par cette fausse information.

"C'est très désagréable. On n'y peut rien, il y a des gens comme ça qui se lèvent le matin et crée des choses sur vous sans en mesurer les conséquences", a expliqué le sélectionneur congolais, en jugeant "dommage" que certains ne "liront pas le démenti".

"On est toujours en colère contre ce genre de choses. Ce n'est pas la première fois. Toutefois, on ne peut s'habituer à ça. On ne s'habitue pas à la bêtise", a ajouté le coach des Léopards, qui a dû lui-même s'isoler après avoir été testé positif au Covid-19 le 21 janvier.

Dans un communiqué officiel publié le 25 janvier sur le site de la Fédération congolaise de football Association (Fecofa), Florent Ibenge avait déjà démenti "avoir accusé les autorités camerounaises de falsifier les résultats de tests Covid-19 de l'équipe de la RDC au Chan Cameroun 2020".

Je "demande plutôt au peuple congolais de se liguer comme un seul homme pour soutenir l'équipe nationale", avait-t-il ajouté, en dénonçant de "fausses allégations".

Suite à son test Covid positif, rendu public le 21 janvier, l'ancien international congolais s'était efforcé de rassurer l'opinion et avait mis en garde contre les "spéculations", dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

"Je suis à Douala, dans ma chambre, il se trouve que les résultats positifs. Mais je n'ai aucun symptôme, tout va bien vraiment, je me sens même en superforme", avait-il déclaré. "Je préfère vous faire cette petite vidéo plutôt que vous sachiez aujourd'hui à l'heure du match, parce que ça va parler et spéculer. Soyez tranquilles", avait-il ajouté.


L'équipe nationale de football de la République Démocratique du Congo célèbre son trophée le 8 mars 2009 au stade Felix Houphouët-Boigny à Abidjan après sa victoire sur le Ghana lors du premier tournoi de championnat d'Afrique des Nations de football (KAMBOU SIA)

La découverte d'un "cluster" au sein de l'équipe de la RDC a obligé le sélectionneur des Léopards à se passer de plusieurs joueurs clés, placés en quarantaine dans leur hôtel. Cela n'a cependant pas empêché l'équipe congolaise de remporter son ticket pour les quarts de finale du CHAN, en battant le Niger lundi 25 janvier par 2 buts à 1.

Doubles champions du Championnat d'Afrique des nations (2009 et 2016), les Léopards affronteront en quart de finale le Cameroun, le 30 janvier à Douala. Florent Ibenge, qui a suivi le dernier match depuis sa chambre d'hôtel, compte prendre part à cette rencontre depuis le banc de touche. 

Le Championnat d'Afrique des Nations (CHAN), compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent africain, doit se tenir jusqu'au 7 février au Cameroun. Il devait initialement se tenir en avril 2020, mais avait été repoussé à cause de la pandémie de Covid-19.

* actualise avec en Une une photo en haute définition de Florent Ibenge

Vos réactions doivent respecter nos CGU.